Brian Eno : Reflection

Pochette de Reflection par Brian Eno

LE LAVIS DE BRIAN Notre jeu de l’été : Qui suis-je ? Mon véritable père est Caï Lun, chef des ateliers impériaux de Chine, en 105 après J.C.. Marco Polo parle de moi dans ses chroniques. En 793, je suis à Bagdad, en 900 au Caire, en 1056 à San Felipe, en 1276 à Fabriano. Je vous vois d’ici, vous êtes déjà sur Google.   Vous avez trouvé ? Oui, c’est ça,… Lire la suite…

Aphex Twin : Cheetah

Pochette de Cheetah par Aphex Twin

TÉLESCOPAGE ESTHÉTIQUE Mon premier contact avec Aphex Twin remonte à il y a au moins quinze ans. A cette époque où E-mule et Kazaa (coucou Hadopi!) ouvraient la porte du paradis à tous les internautes musicalement insatiables – moyennant 90 minutes de prières au Dieu Internet pour qu’il maintienne sa connexion –, je téléchargeais les clips de mes groupes de rock préférés.   Et parfois, au milieu de quelques sessions-surprises où le… Lire la suite…

Born Ruffians : Birthmarks

Pochette de Birthmarks par Born Ruffians

SALES GOSSES Il est toujours impressionnant de constater personnellement le pouvoir d’une simple mélodie. La façon dont cette dernière peut s’installer aussi longuement dans nos chères petites oreilles, opposer autant de résistance et ne jamais vouloir en être délogée. Ce fut un peu le cas ces derniers jours pour moi en ce qui concerne Needle, héroïque titre d’ouverture du dernier album de Born Ruffians. Au point presque d’éluder le reste d’une galette… Lire la suite…

Brian Eno : Lux

Pochette de Lux par Brian Eno

AMBIANCE ! Les mauvaises langues vont jusqu’à prétendre que Brian Eno fait toujours le même disque. Sa dernière production (si c’est toujours la dernière à l’heure où j’écris ces lignes, l’homme étant plutôt prolifique) va-t-elle faire mentir ses détracteurs ? « Lux » s’inscrit clairement dans la lignée des productions ambient d’Eno, une musique atmosphérique, sans éclats, hypnotique voire narcotique (selon votre état de fatigue). Le terme « ambient », si présent dans les musiques électroniques… Lire la suite…

Grizzly Bear : Shields

Pochette de Shields par Grizzly Bear

L’OURS SORT SES RIFFS Il semble que le quatrième album de Grizzly Bear a bien failli ne jamais voir le jour, alors je n’ai pu que savourer pleinement l’écoute des dix titres qui ornent cette œuvre lumineuse. Parce que je ne  maîtrisais pas assez leurs précédents efforts, je m’attendais à une musique entière, difficile d’approche. Peut-être un folk-rock citadin ou une pop plus minérale ou bien encore autre chose, mais en tout… Lire la suite…