Melanie De Biasio : Blackened Cities

Pochette de Blackened Cities par Melanie De Biasio

UNE CHRONIQUE, UNE FOIS ! Lorsque l’on signe pour devenir chroniqueur sur LesVeillesMusicales, la seule obligation est de fournir sa dose hebdomadaire à l’insatiable site. On est libre comme l’air, personne ne vient dire « écoute cela », « chronique ceci », mais encore faut-il dans ce mois avoir quelque chose à dire.   J’en étais là : que vais-je bien pouvoir faire partager pour cette nouvelle année 2017 ? Bien incapable de télécharger, je m’en remets souvent… Lire la suite…

Sylvain Rifflet : Mechanics

Pochette de Mechanics par Sylvain Rifflet

LA MÉCANIQUE DE MON CŒUR Bande dessinée, science-fiction, jazz, saxophone et flûte. Déjà rien que par la pochette de l’album, j’aurais dû savoir que « Mechanics » était fait pour moi puisque ce sont toutes des choses que j’apprécie. Mais j’ai appris à me méfier des apparences (serait-ce parce que je suis difficile ? )   Par d’autres aspects, « Mechanics » résonne en moi : l’illustration de la pochette est de François Schuiten, l’auteur de… Lire la suite…

Melanie De Biasio : No Deal

Pochette de no Deal par Melanie De Biasio

SANS CONCESSIONS Parmi mes premiers contacts avec le jazz, il y a eu « Ascenseur Pour l’Échafaud », la musique enregistrée par Miles Davis pour le film de Louis Malle. Ce que j’en retiens, c’est surtout une ambiance. Celle d’un soir de pluie. Rien de triste là-dedans : par chez nous, si on déprime à chaque soirée pluvieuse, on est foutu ! C’est plutôt une ambiance de soirée au chaud quand les éléments se… Lire la suite…

Hadouk Quartet : Hadoukly Yours

Pochette de Hadoukly Yours par Hadouk Quartet

TOUR DU MONDE J’ai beaucoup de difficultés à accepter les appellations en musique comme en beaucoup de domaines. Les « cases », comme les appelait récemment Guillaume G, ce n’est pas mon truc. Pourtant, quand on est bibliothécaire, on est bien obligé de s’y résoudre : il faut bien ranger les CD pour s’y retrouver ! « Hadoukly Yours » pourrait bien être de ceux qui posent problème. L’industrie du disque classe l’album en jazz et c’est vrai… Lire la suite…