Lillie Mae : Forever & Then Some

Pochette de Forever & Then Some par Lillie Mae

ON LA TROUVAIT PLUTÔT JOLIE, LILLIE La country et Maxime C, une vieille histoire. Avec mes bottes mexicaines et mon fidèle chapeau, j’ai la dégaine d’un gars aficionado des danses qui font fureur ça et là. Perdu !   Par contre, je me rappelle fort bien (il y a quoi… quinze ans) la tête de mon pote Pierre T lorsque, nous rencontrant dans le train, je lui présente mon best-of d’Hank Williams… Lire la suite…

Robert Ashley : Crash

Pochette de Crash par Robert Ashley

RA ET RH Le Grand Coordinateur : Vous avez cinq minutes, Bertrand D ? J’aurais quelques remarques à vous faire. Bertrand D : Je suis à votre disposition, Grand Coordinateur. Quelque chose vous aurait-il déplu dans mes dernières chroniques ?     LGC : Ne vous faites pas plus paranoïaque que vous n’êtes. Je me demandais simplement si, en tant qu’un des éléments les plus anciens de ce blog, vous ne pensiez… Lire la suite…

Dennis Wilson : Pacific Ocean Blue

Pochette de Pacific Ocean Blue par Dennis Wilson

TOTALE IMMERSION Dans ma vie d’auditeur, il m’est rarement arrivé de tomber raide dingue d’un album et d’un artiste ou groupe au bout de quelques secondes d’audition. Ce fut le cas de The Doors (« Light My Fire »), Genesis (« Foxtrot »), The White Stripes (« White Blood Cells ») et tout récemment, depuis plusieurs mois déjà : Dennis Wilson.   L’album n’est pas en soit une trouvaille sorti des limbes, mais il squatte quasiment ma chaine… Lire la suite…

Theo Bleckmann : Elegy

Pochette de Elegy par Theo Bleckmann

LE DANSEUR SUR GLACE ET LE MOINE ZEN « Pas encore sur le rivage du non-faire, il est stupide d’être triste. Les nuages blancs de la Montagne de l’Est disent de continuer à bouger, même si c’est le soir, même si c’est la chute. » Vous êtes en Chine, au huitième siècle, pendant l’Âge d’Or des Tang. Chiao Jan, devenu moine bouddhiste zen à trente-huit ans, est l’auteur de ce poème.     Pas… Lire la suite…

John Zorn : Andras

Pochette de Andras par John Zorn

LA CAMPAGNE DES ANGES Je n’aurais jamais cru chroniquer un jour un album de John Zorn. Et pourtant, nous y voici : LVM l’a fait. C’est dire si la vie est pleine de surprises. Celui-ci n’est pas le dernier du saxophoniste, mais un album récent, qui m’a tant surprise que j’ai eu envie de vous en parler.   Il y a quelques années, j’entendais John Zorn pour la première fois. C’était une… Lire la suite…

The Monks : Black Monk Time

Pochette de Black Monk Time par The Monks

MÉDITATION MONACALE ESTIVALE Il y a un mois le monde de la musique commémorait le cinquantenaire du Sergent Poivre des quatre chevelus à moustaches de Liverpool. L’été 67 qui suivit cette sortie fut appelée le « Summer of Love ». Il serait d’usage avant nos très prochaines grandes vacances d’évoquer et de brancher nos ondes vers des airs positifs brumisés afin de décompresser.   Je vous propose tout l’inverse, insoumis que je suis. J’ai… Lire la suite…