Mason Bates : Works For Orchestra


LES PLAISIRS DE LA FACE B

Pochette de Works For Orchestra par Mason BatesVous savez bien que la musique contemporaine n’est pas pour vous. Tous ces grands machins cérébraux et désincarnés, forcément ça ne vous parle plus. Pour vous, qui baignez dans la pop ou le rock, le « contemporaine » accolé à « musique » vous paraît paradoxalement d’un autre âge.

 

Une bulle dans laquelle le monde (celui que vous connaissez) ne rentre pas. Vous aimez taper du pied sur la musique, et vous ne l’avez jamais fait en écoutant Pierre Boulez. Ces pièces pour orchestre de Mason Bates pourraient vous réconcilier avec le monde lointain de « la Contemporaine ». Enregistrées par le San Francisco Symphony, dirigé par Michael Tilson Thomas, avec le compositeur lui-même pour les parties électroniques, les trois œuvres du présent disque remettent la pulsation à l’ordre du jour. L’activité de Mason Bates comme DJ et compositeur n’y est évidemment pas pour rien. Les esprits chagrins et les ayatollahs de la nouveauté à tout prix se feront probablement les contempteurs enfiévrés de cette musique. Ils jugeront qu’elle ne va pas dans le sens de l’histoire, qu’elle intègre trop d’éléments issus de la musique populaire (beurk !), qu’elle est trop agréable (une musique qu’on prend plaisir à écouter, quelle honte !), qu’elle affiche un postmodernisme tout à fait déplacé dans cette période troublée.

Soit. Mais je pense que personne ne pourra retirer à Mason Bates son remarquable sens de l’orchestration et de la couleur sonore (et il est difficile ici de ne pas penser à John Adams). Une dimension bien présente dans les cinq mouvements de la première pièce : « The B-Sides ». Les faces B, celles qui contiennent les pépites qui ne passent pas à la radio, et que l’on déguste en connaisseur. Mason Bates aime raconter de grandes histoires en musique et cite comme grands inspirateurs Beethoven, Pink Floyd ou des pionniers de la techno de Detroit comme Derrick May ou Juan Atkins. En bref, c’est bien écrit, d’une séduisante vitalité, et on peut taper du pied dessus. Qu’est-ce que vous voulez de plus ? Peut-être que nos grands compositeurs européens pourraient en prendre de la graine. Suivez mon regard.

 

La présentation de l’album


13 titres / 71 mn (SFS) – sortie le 18/03/2016

San Francisco SymphonyMichael Tilson Thomas : Directeur musical et chef d’orchestre – Mason Bates : Électronique

En savoir plus : www.masonbates.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *