Ibrahim Maalouf : Wind


LA MAISON DES VENTS

wind-lesveillesmusicalesJ’ai assez peu lu les écrits d’Amin Maalouf (l’oncle) mais j’écoute régulièrement les pièces d’Ibrahim (le neveu donc !). Et c’est d’abord la couleur orientale de sa musique qui m’avait accrochée quand je l’ai découverte.

Pourtant, quelques années plus tard, je me suis lancée dans l’écoute de « Wind » avec un peu d’appréhension. Celui-ci sera-t-il  encore plus de la même chose ? Un peu à la manière de Rabih Abou-Khalil dont les albums me plaisent, certes, mais me paraissent tous se ressembler. Cependant, à part les consonances arabisantes, les deux musiques sont assez diverses, Ibrahim Maalouf me semblant plus moderne. Or, ô bonheur, je retrouve le son de trompette si caractéristique (une trompette à quarts de tons et un traitement du son très particulier). Mais je découvre aussi des ambiances nouvelles pour moi chez Monsieur Maalouf. Une impression de musique à la St-Germain-des Près. Et j’ai adoré osciller entre les bords de la Seine et le Moyen-Orient (quel voyage !) dans une musique où ancien et nouveau, orient et occident se marient sans fausse note.

Autre point qui m’a beaucoup plu : la pochette du disque est un véritable objet. Les illustrations du livret reprennent des reproductions d’une œuvre plastique et les photos des musiciens sont particulièrement réussies. J’ai presque eu peur de l’endommager en le feuilletant ! Pour finir, ignorer que cette musique avait été écrite pour servir de bande son à un film de René Clair « La Proie Du Vent » ne m’a pas du tout empêchée de l’apprécier. Mais le savoir m’a permis de le réécouter avec une oreille neuve. Et de comprendre pourquoi cet album me donnait l’impression d’être un peu « à la maison ». Comme Maalouf, moi aussi j’ai écouté et réécouté la BOF de « Ascenseur Pour l’Échafaud ». En fait, j’étais à la maison mais ailleurs. Une sorte de déménagement en quelque sorte …

Ibrahim Maalouf interprète un extrait de son album « Wind »


12 titres / 62 mn (Sony) – Sortie le 06/11/2012

Ibrahim Maalouf : Trompette – Frank Woeste : Piano (et arrangements) – Mark Turner : Saxophone – Clarence Penn : Batterie – Larry Grenadier : Contrebasse

Enregistré par Joe Marciano

En savoir plus : www.ibrahimmaalouf.com


6 Comments on “Ibrahim Maalouf : Wind

  1. Pingback: PIERS FACCINI : Between Dogs & Wolves | LesVeillesMusicales

  2. Pingback: STEVE SHEHAN : Hang With You | LesVeillesMusicales

  3. Quelle belle chronique, et quel beau disque, dans tous les sens du terme, en effet ! Merci pour cette nouvelle découverte…
    Et quand tu veux pour un nouveau déménagement alors ! 😉

    • Pour un déménagement musical, quand on veut. Par contre je vais finir de déballer les cartons avant d’en envisager un autre … !

    • Jouer dans un garage j’ai déjà fait. Mais il n’avait pas cette taille-là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.