Rone : Vood(oo)


2016, RONE, L’ODYSSÉE DE L’ESPACE

Pochette de Vood(oo) par RoneLa fusée « Vood(oo) » laisse un sillon lumineux partout où elle passe. Seize minutes cinquante-huit de ruptures rythmiques, de traversée de paliers, de beats effrénés, d’arrêts sur images et de (oo)(oo)(oo).

 

J’ai déjà évoqué mon penchant à transformer mes écoutes musicales en ballades sonores intergalactiques. J’en remets une couche aujourd’hui avec une odyssée spatiale à la sauce Star Trek (même si Rone, alias Erwan Castex, ne semble pas l’entendre de cette oreille : dans son dernier clip, il a fait appel à un casting de talent… qui a du chien!). Salué aussi bien par Jean-Michel Jarre que par Bachar Mar-Khalifé, cet EP entièrement instrumental part à la conquête de tous les univers musicaux, de la techno minimale expérimentale à la musique ambiante agrémentée d’accords de violon et de petites notes de piano. Ce nouveau projectile sonore sonne en fait comme une exploration musicale de l’espace… et du temps : il nous cueille quelque part dans le cosmos, entre dans la phase d’accélération, enclenche la vitesse lumière, nous entraîne dans sa fuite, là où le temps finit par s’étirer. C’est la phase de lévitation, qui nous arrête dans la contemplation des corps célestes… Hé oui, comme cela ne suffit pas de créer des courbures dans l’espace-temps, « Vood(oo) » nous fait voir aussi le monde à 360° (oo) !

L’envolée épique est son levier de commande : d’habitude, je n’aime pas trop quand les DJ en font des tonnes (sauf en live : parfois même quand c’est gras, je peux me sentir pousser des ailes), mais je trouve cette épopée emprunte d’une grande sensibilité et d’une innocence qui ôte tout aspect pompeux à l’album, avec un je-ne-sais-quoi de fantastique qui confère un visage quasi-enfantin à son créateur : celui-ci est toujours escorté d’une ribambelle de créatures étranges qui se glissent dans ses titres d’albums (« Vood(oo) ») et de morceaux (oo), sur ses pochettes (oo) et son imagerie scénique (oo) – Liliwood, sa femme dessinatrice, en est d’ailleurs la génitrice. Dans certaines pistes, on croirait encore les entendre crépiter (oo)(oo)(oo) au milieu du chevauchement d’une multitude de petits sons. Pour Erwan, elles seraient le reflet de la myriade d’instruments et d’idées qui bourdonnent dans sa tête au moment de composer… un vrai tohu-bohu (titre d’un de ses excellents albums par ailleurs !). Porté par cet imaginaire merveilleux, pas étonnant qu’il soit ami avec Alain Damasio, auteur de « La Horde Du Contrevent », roman de fantasy science-fiction qui a la particularité d’avoir été publié… avec un CD. Du coup je me demande : à quand une BO, monsieur l’enchanteur de l’espace ?

 

La vidéo officielle du single-titre Vood(oo)


4 titres / 17 mn (Infiné) – Sortie le 23/03/2016

Rone : DJ, tous instruments – Liliwood : Artwork – MTPC : Design – Bachar Mar-Khalifé & Vacarme : Arrangements

Produit par Erwan Castex

En savoir plus : www.rone-music.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *