Danny Scrilla & Kromestar : Visions


VISIONS COMMUNES

Pochette de Visions par Danny Scrilla & KromestarQuand deux amoureux de la musique joignent leur passion, ça donne encore plus d’amour – forcément – et ça donne une valeur ajoutée au dubstep, ce genre musical autour duquel ont excellé Danny Scrilla et Kromestar dans leurs parcours respectifs.

 

L’un londonien, l’autre bavarois, tous deux ont avec leurs visions communes aboli les frontières de leurs talents. Ce LP est le fruit de la collaboration intuitive entamée depuis 2006, soit les débuts du dubstep et de la confirmation du grime. Ce qui fait que les étincelles fusent, c’est sans doute cette tendance à l’originalité, cette invitation réciproque à repousser les limites d’un genre qui a germé entre les quatre murs de petits clubs privés ou arrière-salles de disquaires, un genre bouillonnant mais qui instaure, par ses codes précis et sombres, un sentiment d’oppression. Sauf que « Visions » ne véhicule pas vraiment d’impression d’étroitesse : ses morceaux racontent plutôt les humeurs des deux protagonistes, humeurs qui comportent souvent des soupçons d’émerveillement.

Si Kromestar, auteur du magnifique album « Colourful Vibrations » en 2011, et Danny Scrilla, féru de synthés affriolants, savent très bien se saisir l’un et l’autre dans le survol de ce terrain grime/old school dubstep, c’est aussi parce qu’ils connaissent très bien leurs classiques : parfois, on est projeté douze ans en arrière et confinés dans un schéma 2 steps, aux tonalités dramatiques et aux basses sourdes. On se retrouve alors les pieds enracinés dans le sol, ce Superconductor de vibrations – c.f. le titre du morceau qui est sans doute, avec Like Thunder, le plus roots de l’album. Mais très vite, les deux maestros jettent sur leurs productions un vent de synthés propre à rendre hommage tantôt au grime, tantôt au footwork, tantôt à la techno ; tantôt à Aphex Twin, tantôt à Chams, tantôt à Pink Floyd dans leurs grandes heures de live à Pompeï : le titre Glare notamment consacre de sublimes envolées atmosphériques au-dessus des grands espaces. Des deux compères jaillit un son futuriste qui me fait me dire que finalement, eux aussi mériteraient bien leur place dans un amphithéâtre romain. Comme dirait Herbert Léonard, quand c’est pour le plaisir, ça se sent !

 

La vidéo officielle de Glare


8 titres / 34 mn (Library Music) – Sortie le 26/01/2018

Daniel Pirkl alias Danny Scrilla & Ricky Kalsi alias Kromestar : Tous instruments

Produit par Danny Scrilla & Kromestar

En savoir plus : www.discogs.com/fr/Kromestar-x-Danny-Scrilla-Visions/release/11502139


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.