Sophie Darly : Twelve Secrets Of A Lady


ET SI J’EN FAISAIS UNE CHRONIQUE ?

Pochette de Twelve Secrets Of A Lady par Sophie DarlyUne découverte pour Les Veilles Musicales vue par Ilse G, ça vous dit ? Ça commence par une écoute à la radio. Tiens, ça a l’air bien. Allez j’achète. Puis la commande arrive et dort un petit moment avant d’arriver à la surface des trucs à écouter.

 

Donc quand son tour arrive, je ne sais plus du tout pourquoi il est là (et même parfois, finalement, je ne vous en parle pas, soit parce que je n’aime pas tant que ça, soit parce que je ne sais pas quoi en dire). Du coup, je le redécouvre par les yeux d’abord. Ici, je vois une très jolie jeune femme au regard espiègle tourné vers l’avenir. Comme l’album est de Sophie Darly, je suppose que c’est elle. Puis j’écoute. Une fois, deux fois, dix fois dans des situations variées : en faisant la vaisselle (c’est que je n’ai pas encore trouvé l’album qui le fait à ma place), en conduisant, en recouvrant un livre le casque sur les oreilles (et oui, je suis bibliothécaire, les livres il faut les recouvrir !)…. Et ici, je suis plutôt charmée.

Les arrangements sont inventifs, la voix est légère, toujours très juste, avec parfois un peu de profondeur. Et enfin, je cherche quelques éléments sur l’auteur. Ici, comme la dame en est au début de sa carrière, il faut creuser un peu mais l’unanimité dans le monde du jazz est assez marquante. Tout le monde est tombé sous le charme de Mme Darly. J’apprends aussi que la profondeur dans la voix doit venir du goût de Sophie Darly pour le gospel et la soul même si je n’y entends pas une copie d’Aretha Franklin. La voix sonne plus européenne à mes oreilles, ce qui donne à l’interprétation une couleur toute particulière. Et puis il y a un petit accent français qui doit faire chavirer le cœur des anglophones. Une musicienne à suivre donc. Bon, c’est décidé, j’en fait une chronique sur LVM.

 

What Becomes Of The Broken Hearted interprété par Sophie Darly


12 titres / 49 mn (BroZ Records) – Sortie le 11/11/2013

Sophie Darly : Voix – Arnaud Gransac : Piano, Fender Rhodes – Sébastien Maire : Contrebasse – Julien Jolly : Batterie – Airelle Besson : Trompette – Pierre Desassis : Saxophones alto & ténor

Réalisé par Laurent Dewilde

En savoir plus : www.sophiedarly.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.