Foster The People : Supermodel


PRODUITS DE MARK

Pochette de Supermodel par Foster The PeopleDe quoi peut-on bien rêver lorsqu’on a côtoyé les sommets ? Non contents d’être musiciens, blonds bronzés et d’habiter Los Angeles, Mark Foster et ses gens pourraient représenter à eux seuls le rêve californien.

 

Eux qui ont dû entendre la quasi-totalité des chansons extraites de l’usine à tubes « Torches » – sorti en 2011 – tourner sur tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une radio, une platine CD ou un mange-disque. Mais comme nous savons tous bien ici que le succès commercial n’a que peu à voir avec la qualité d’un disque, il me fallait laisser traîner mes oreilles curieuses sur ce tout nouveau disque, pour moi un disque de transition. On retrouve immédiatement les mêmes ingrédients que sur son prédécesseur : même producteur, mêmes musiciens, même graphiste pour la pochette… Et pourtant, Mark Foster n’est plus tout à fait le même. Après le (trop ?) grand succès du premier effort, le jeune freluquet avait ressenti un besoin de prendre du recul. Un petit voyage autour du monde et hop, la découverte d’autres cultures, d’autres horizons produit un choc et transforme le jeune homme. En découle aujourd’hui un disque plus mûr dans son écriture et plus ouvert dans sa musique.

Bien sûr, on reste dans la même veine pop tendance électro très à l’aise dans son époque, et les hits potentiels sont toujours là. Mais en creusant plus, on sent poindre des influences venues d’ailleurs (les chœurs du morceau d’ouverture, les rythmes de The Truth) que Foster a ramenées dans ses valises, et venues d’avant (Pseudologia Fantastic, sortie tout droit d’un album de Tears For Fears dans les années 80-90) pour les intégrer à ce qu’il qualifie lui-même de concept album anticonsumériste sur une société du paraître (d’où le titre « Supermodel »). Mentions spéciales à la voix de Mark Foster (impressionnante sur Goats In Trees) et à la batterie de Mark Pontius, toujours aussi bonne dans les relances (non, je ne parle pas ici de foot). De quoi faire d’autres rêves californiens…

 

La vidéo officielle du single Coming Of Age


11 titre / 48 mn (Columbia) – Sortie le 17/03/2014

Mark Foster : Voix, guitares, claviers, percussions – Jacob Fink : Basse, choeurs – Mark Pontius : Batterie, choeurs – Isom Innis : Synthés, programmations, choeurs – Sean Cimino : Guitares, choeurs – Greg Kurstin : Programmations – Paul Epworth : Claviers, programmations, cuivres, batterie – Amy Langley : Violoncelle

Produit par Paul Epworth

En savoir plus : www.fosterthepeople.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.