The Stream Harmonic Sounds : The Stream Harmonic Sounds


ZEN VIBRATIONS

Pochette de The Stream Harmonic Sounds par The Stream Harmonic Sounds« Doung Dung Dug Dong Dong… ». Mais quelle est donc cette mélodie enchanteresse qui vient faire irruption dans notre train-train quotidien ? La réponse est dans l’instrument ci-dessous : le stardrum !

 

Pour le créer, Rémi Lenglart s’est inspiré du hang, cet instrument mélodique à percussions qui fait la joie des mélomanes et adeptes de relaxation. Les mêmes, en fait, qui fréquentent ce genre de festivals, je les verrais bien faire un accueil exalté au doux psychédélisme de The Stream Harmonic Sounds.  Je les vois même très bien jouer leurs trois dernières pistes aux sonorités trance et acid aux côtés de ces artistes-là. Mais revenons à notre lamellophone. Le stardrum est en quelque sorte une version démocratisée du hang : huit fois moins cher que ce dernier, qui lui possède une forme de soucoupe volante, moins volumineux aussi puisqu’il est conçu à partir de bouteilles Campingaz, tout en restant très joli – les neuf lamelles ainsi récupérées dans le métal reproduisent la forme d’une étoile (d’où son nom) – écologique, donc, et local de surcroît. Rémi et Chanthavy Tan sont en effet basés din ch’nord, à Villeneuve d’Ascq. Enfin, le stardrum est un instrument artisanal accessible à tous : nul besoin d’avoir appris la musique pour s’approprier son jeu propice à l’apaisement et à la méditation.

Photo d'un stardrum

Le stardrum de Rémi Lenglart

L’ouïe est un peu au stardrum ce que l’odorat est à une senteur douce et familière flairée au détour d’un chemin : on se voit soudainement enveloppé par l’objet de l’éveil instinctif de nos sens et par le retour intime sur soi-même induit par l’émanation olfactive ou, comme ici, auditive. Bref, j’ai été happée vers The Stream Harmonic Sounds telle un rat ou un bambin vers le joueur de flûte de Hamelin. Certes, l’album est le fruit d’une démarche de promotion en donnant à entendre les différentes déclinaisons de cet instrument atypique sous des genres musicaux variés : funk, musique de l’est, trance tribal, bossa nova, chill, dub et musique du monde. Mais attention ! La musique enrobante arrangée autour du stardrum n’est pas un simple habillage musical. C’est au sein d’une forêt d’autres instruments joués avec brio que le stardrum, et donc cet œuvre musicale, déploie son potentiel : basse, guitare, clavier et MAO pour Antoine Debenne, didgeridoo pour Nicolas Fasquelle. De quoi faire dresser les oreilles de tout être sensible, apaiser les esprits belliqueux, donner à Donald Trump envie de devenir moine bouddhiste ou faire danser les petits animaux de la forêt…

 

Un petit aperçu de l’album, en quelques extraits


8 titres / 38 mn (Vocation Records) – Sortie le 31/12/2017

Rémi Lenglart : Stardrum, handpan – Antoine Debenne : Guitares, basse, claviers, programmations – Nicolas Fasquelle : Didjeridoo – Lulu Swallow : Illustrations

Produit par The Stream Harmonic Sounds

En savoir plus : www.soundcloud.com/antoine-gaspard et www.soundcloud.com/liquidmeadows/donkey-work


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.