Jef Barbara : Soft To The Touch


ELLE OU LA CUISSE

Pochette de Soft To The Touch par Jef BarbaraEn 1976, Claude Zidi réalise son septième long-métrage, « L’Aile Ou La Cuisse ». Celui-ci voit s’affronter deux monstres sacrés de l’humour, Louis De Funès et Coluche, dans un scénario de grande comédie burlesque.

 

En 1996, Bertrand Burgalat, alors compagnon de Valérie Lemercier, fonde le label Tricatel, du nom d’une chaîne de restaurants du film de Zidi, et publie en guise de premier trophée le seul et unique album de l’actrice française. En 2013, Tricatel sort l’album du canadien Jef Barbara. Avec un patronyme comme le sien (convoquant en même temps le Jef de Brel et la chanteuse Barbara, deux piliers de la chanson française) mêlé aux références suscitées, l’univers du chanteur ne pouvait qu’être placé sous le signe de l’image. Et je n’ai pu m’empêcher de penser, dès les premières notes de ce « Soft To The Touch » bien nommé, que ce personnage-là sait utiliser la musique mieux que quiconque pour s’habiller des atours les plus inattendus.

On sent tout de suite la continuité dans l’œuvre du canadien, avec néanmoins une touche plus organique à laquelle je ne m’attendais pas forcément sur cette nouvelle galette. À l’image de sa garde-robe personnelle, Jef Barbara est capable de donner à sa musique la forme et les couleurs que celle-ci demande. Laissant entrevoir un éventail d’ambiances infini, il parvient à maîtriser l’ensemble de ses accords (en genre et en nombre) et à conjuguer ses arrangements à tous les temps pour un rendu plus que parfait… Alternant les hymnes pop en anglais avec les chansons dans la langue (et dans le style ?) de Verlaine et Rimbaud, le chanteur de Montréal prouve une fois de plus que le Canada est une terre d’asile, à l’ouverture artistique et créative peut-être sans égale aujourd’hui. Loin des images d’Épinal, c’est à un festin de pop bigarrée, sensuelle et urbaine que nous sommes tous conviés chez Tricatel, loin de la malbouffe ambiante qui empeste parfois nos oreilles. Bref, une musique à déguster sans couteau ni fourchette mais avec les doigts…

 

La vidéo officielle du single I Know I’m Late


13 titres / 49 mn (Tricatel) – Sortie le 30/09/2013

Jef Barabara : Voix, claviers – Asaël Robitaille : Guitares – Jackson McIntosh : Basse – Guillaume Ethier : Batterie – Laetitia Sadier : Voix

Produit par Dominic Vanchesteing

En savoir plus : www.jefellisebarbara.bandcamp.com


3 Comments on “Jef Barbara : Soft To The Touch

  1. Pingback: SAN FERMIN : San Fermin | LesVeillesMusicales

  2. Ah zut ! Comment vais-je faire ? Dans mon vocabulaire, Tricatel est devenu un nom commun !

  3. Pingback: THOMAS FERSEN : & The Ginger Accident | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.