Sate : RedBlack&Blue


BRAS, PEAU TRICOLORES

Pochette de RedBlackBlue par SateIl y a une semaine jour pour jour, Maxime C proposait sa vision du 23ème et dernier volet en date des mythiques aventures Rolling-Stoniennes, en quelque sorte l’alpha (α) du blues-rock moderne. A mon tour de vous livrer aujourd’hui, et en parfait contrepoint, son oméga (ω).

 

Et cet ω du blues-rock s’appelle Sate. J’ai bien dit [seit] et non [sate], rien à voir donc avec la fameuse sauce aux cacahuètes du resto asiatique d’à côté, rassurez-vous. Non, de son vrai nom Saidah Baba Talibah, la chanteuse canadienne nous offre un premier album « RedBlack&Blue », compilation de ses trois EP justement titrés « Red », « Black » et « Blue ». Original, n’est-ce pas ? Alors des artistes qui ont sorti en leur temps un album rouge, bleu, vert ou rose à petit pois, ce n’est pas nouveau. Pour le meilleur et pour le rire : le « Red » du King Crimson de Robert Fripp – celui de M. Pokora aussi –, le « Green » de R.E.M., le « Black Album » de Metallica et je ne parle pas des Rolling Stones – encore eux – qui sortaient eux-mêmes en 1976 leur « Black And Blue » à eux). Associées à trois animaux représentatifs (le rouge-gorge, la panthère noire et le papillon morpho bleu), les trois couleurs dessinent ici à merveille les contours d’un univers riche et complexe, celui de la féline chanteuse elle-même, qui met un peu d’œstrogène dans le blues.

Fille de la divine voix du blues Saloma Bey, atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis 2011, Sate livre un album personnel. Et si le titre du disque nous laisse quelque peu dans un certain flou artistique, ceux des différentes chansons ne tournent bien souvent pas autour du pot. De Mama Talk To Me à Know My Name, Silence ou The Answer, la parole et la mémoire sont bien souvent ici au cœur des ébats. Il en ressort forcément une rage et une énergie militante qui ne sont cependant pas uniquement des mots jetés en l’air puisque 10% des revenus de ce disque reviennent à la lutte contre Alzheimer. Mais attention, qu’on ne s’y trompe pas : on est ici bien loin d’un simple objet humanitaire (amoureux d’Ethiopie ou de We Are The World, prière donc de vous rhabiller), et la belle vocifère ses textes avec une hargne rare. Adepte des grosses guitares, des tempos missiles et des fins nettes et sans aucune bavure, la Canadienne et ses requins de studio excellent surtout dans les relances inspirées et autres ponts tout en (très haute) tension, donnant naissance ici à un brûlot au carrefour du punk, du blues et du hard rock. Bref, tous les ingrédients sont ici réunis pour réveillonner avec une Mère Noël qui décidément est bien une rockeuse.

 

La vidéo officielle du single Know My Name


10 titres / 37 mn (Cristal Records) – Sortie le 21/10/2016

Sate : Voix, choeurs – Ricky Tillo, Darren Glover & Adrian X : Guitares – Joel Joseph : Claviers – Thomas McKay : Basse, choeurs – Tony Rabalao : Batterie – Wade O Brown, Melanie Durrant, Kirt Godwin & Warriors Of Vocal Destruction : Choeurs

Produit par Thomas McKay

En savoir plus : www.stateofsate.com


2 Comments on “Sate : RedBlack&Blue

  1. Wow. Quelle énergie! Une tigresse. Des messages en forme de leçons de vie. Je n’ai sans doute pas tout écouté mais mon coup de cœur du moment c’est le titre « Feel ».
    Pour sûr, maintenant on connaît son nom! ;o)
    Merci pour la découverte.

    • Merci pour votre avis, Kitkathy !
      Je suis d’accord, ça déménage sec. De mon côté, j’aime autant « Silence » que « The Answer », preuve que la Canadienne sait aussi la jouer un peu plus soft tout en gardant son mordant incisif.
      Ravi que la découverte vous ait plus, à très vite pour une autre alors…
      😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *