Anna Calvi : One Breath


CONTRE-ADDICTION

Pochette de One Breath par Anna Calvi« Il était une fois une frêle et blonde anglaise qui s’appelait Anna. Ses amis, ses parents, voyant qu’elle aimait la guitare, l’envoyèrent étudier les Beaux-Arts… ». Une ôde à Anna Calvi pourrait-elle commencer ainsi ? Pas sûr. De son propre aveu d’abord, la guitariste se considère plus italienne que sujet de Sa Majesté.

 

D’autre part, enfant elle fréquentait plutôt les couloirs des hôpitaux que ceux des Beaux-Arts, en raison d’une luxation congénitale de la hanche et des soins que cela nécessitait (elle a connu le pire, Anna). Alors peut-on dire de cette artiste qu’elle remporte aujourd’hui un vif succès (une artiste qui monte, Anna ?) ? La question n’intéresse pas la chanteuse qui est plus occupée à produire la musique qu’elle entend, loin de toute conception mercantile. Armée, comme un prolongement d’elle-même, de sa Telecaster (rien à voir avec Jolly Jumper), elle est également épaulée par ses fidèles acolytes (parfois elle aime qu’on l’assiste, Anna). Avec sa meilleure amie et multi-instrumentiste Mally Harpaz et le batteur Daniel Maiden-Wood, la britannique dégaine (elle tire, Anna) plus vite que Lucky Luke (qui, rappelez-vous, tire lui-même plus vite que son ombre, c’est peu dire…) et s’affranchit de toute réserve (elle ose, Anna. Bon d’accord, j’arrête…) lorsqu’il s’agit d’interpréter sa musique.

Prendre la route avec Anna Calvi, c’est un peu faire un voyage entre force et fragilité, entre douceur et pugnacité. Dès le Suddenly d’ouverture, j’ai eu la sensation de reprendre le chemin exactement là où je l’avais quitté à la fin de son premier album éponyme, sorti il y a deux ans. Expérimentant parfois ici de nouvelles ambiances et textures, laissant toujours la place nécessaire à sa voix chaude, aussi bien entre quelques beaux élans bruitistes de sa guitare qu’au milieu de cordes savamment orchestrées, la rockeuse continue surtout d’écrire les pages d’une histoire aussi rude que sensuelle, dans laquelle on entend, à vif, toute la contradiction qui fait sa grandeur. On ne peut qu’en redemander ! Et non, je ne ferai pas de jeu de mots douteux cette fois sur le bandana…

 

La vidéo officielle du single Eliza


11 titres / 39 mn (Domino) – Sortie le 07/10/2013

Anna Calvi : Voix, guitares – Mally Harpaz : Tous instruments – Daniel Maiden-Wood : Batterie – John Baggott : Claviers

Produit par John Congleton

En savoir plus : www.annacalvi.com


4 Comments on “Anna Calvi : One Breath

  1. Pingback: FRANCESCA BELMONTE : Anima | LesVeillesMusicales

  2. Pingback: ARCTIC MONKEYS : AM | LesVeillesMusicales

  3. Pingback: MESPARROW : Keep This Moment Alive | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.