John McLaughlin : Now Here This


ICI ET MAINTENANT

now-here-this-lesveillesmusicalesSoyons clairs : le jazz rock n’est pas ma tasse de thé : toute cette virtuosité vaine, cette esbroufe instrumentale que les années 70 assénaient dans les stades, très peu pour moi. Non, je n’ai jamais aimé le jazz rock (ou alors, c’était il y a longtemps… ou il sentait pas bon…).

D’où des inquiétudes concernant mon intégrité mentale au moment de me procurer le dernier album de John McLaughlin, entouré de son groupe du moment, 4th Dimension. Certes, le guitariste anglais, révélé par le groupe de Miles Davis en 1968, n’avait pas seulement dirigé le très spectaculaire Mahavishnu Orchestra : il s’était aussi illustré dans de nombreux enregistrements acoustiques, notamment avec les musiciens indiens de Shakti. Mais le présent enregistrement renoue bien avec sa veine très électrique du début des années 70 et rappelle même sa brève collaboration coltranienne avec Carlos Santana. Alors, pourquoi vanter ce disque que j’aurais tout à fait pu rejeter d’emblée ?

Tout simplement parce que l’enthousiasme ici présent n’a rien de revival et que la musique que produit McLaughlin avec ses complices est d’une fraïcheur étonnante, ancrée dans un groove omniprésent des plus efficaces, incarné par la basse d’Étienne M’Bappe et la batterie de l’Indien Ranjit Barot (toujours cet intérêt pour les conceptions rythmiques d’Asie du Sud, qui rendent d’ailleurs certaines mises en place totalement incompréhensibles). Les claviers polyvalents (tour à tour rêveurs ou très agressifs) de Gary Husband complètent le tableau. Mention spéciale pour les morceaux Riff Raff et Echos From Then (où une rythmique blues des plus « bateau » se trouve très habilement détournée). Si sort un jour la compilation « J’aime pas le jazz rock, mais ça j’aime bien », nul doute que ce disque y figurera en bonne place.

L’enregistrement de Echos From Then


8 titres / 50 mn (Mediastarz) – Sortie le 15/10/2012

John McLaughlin : Guitar, guitar-synth – Gary Husband : Piano, synthés, batterie – Ranjit Barot : Batterie – Etienne M’Bappe : Basse électrique, basse fretless

Produit par John McLaughlin

En savoir plus : www.johnmclaughlin.com


3 Comments on “John McLaughlin : Now Here This

  1. Je n’ai rien contre la virtuosité, si vaine soit-elle, si elle sert la musique et véhicule une émotion. Amoureux du jazz rock et de bien d’autres musiques, et bien que grand admirateur de Mahavishnu, je regrette un peu ce disque (cd) alors que je possède tous les précédents, tant le batteur me tape sur le système, enfin surtout les cymbales. Il est trop présent et gâche un peu le plaisir, par contre je n’ai pas remarqué cet état de chose lors de ses prestations en public.

  2. Et c’est là qu’on voit la différence entre la nonchalance toute britannique de McLaughlin et le jeu de jambes de M’Bappe… 😉 Merci d’avoir fait découvrir ça, Bertrand !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.