King Gizzard & The Lizard Wizard : Nonagon Infinity


L’INFINI DE L’ESPACE

Pochette de Nonagon Infinity par King GizzardDans quelques mois, l’astronaute français Thomas Pesquet va passer près de six mois autour de notre Terre. Il va embarquer au sein de l’ISS et sera en orbite à seulement 415 kilomètres, mais à la vitesse moyenne de 27 600 kilomètres par heure, soit près de 8 kilomètres par seconde !

 

Il aura ainsi le temps d’effectuer 15 fois et demie le tour de la planète en une journée, soit autant de possibilité d’avoir des lever et coucher de soleil. A notre petit niveau, notre planète, minuscule parcelle de vie au sein du néant, continuera son bonhomme de chemin pour le meilleur et pour le pire. L’enfant d’un Intouchable qui naîtra à Bombay et une star du funk qui tombera morte dans son studio à la même seconde auront au moins une chose en commun. Pendant ces six mois, le fan seclinois de King Gizzard & The Lizard Wizard aura certainement la chance d’aller deux fois dans son magasin de disque pour acheter le nouvel opus du groupe australien. La productivité de ces sept musiciens, dont la musique et les instruments ne sont pas sans évoquer Grateful Dead, semble infinie. En seulement trois ans, ils ont mis sur le marché six disques naviguant avec brio dans le courant en vogue du rock psychédélique avec des choses curieuses en 2015 : le disque « Quarters » composé de quatre titres faisant tous 10mn10 et l’avant dernier LP « Paper Mâché Dream Balloon », une immersion acoustique novatrice et très réussie.

Le nouveau disque n’est pas récent en fait. Il remonte presque à une année et revient aux sources originelles de leur musique. La pochette elle-même est une mise en abîme du « I’m In Your Mind Fuzz », paru en 2014. Redite alors ? Oui, il est indéniable qu’on y retrouve tous les ingrédients de leur style, basé sur un enchaînement quasiment sans coupure, de quoi rentrer dans une transe sans fin car la production ne donne pas réellement de début et de fin au disque : le premier morceau reprend en fade-out à la fin du dernier morceau, même chose lorsque l’on doit retourner le disque vinyle. On obtient donc une rotation et deux hémisphères interdépendants. J’ai ainsi enfin trouvé le disque à emporter dans l’espace !

 

La vidéo officielle du single Gamma Knife


9 titres / 42 mn (Heavenly Recordings) – Sortie le 29/04/2016

Stu McKenzie : Voix, guitares, synthés – Joey Malker & Cook Craig : Guitares – Ambrose Kenny Smith : Orgue, harmonica – Lucas Skinner : Basse – Michael Cavanagh & Eric Moore : Batterie, congas

Produit par Paul Maybury & Wayne Gordon

En savoir plus : www.kinggizzardandthelizardwizard.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *