Manu Katché : Manu Katché


BATTEUR ÉLECTRIQUE

Pochette de Manu Katché par Manu KatchéY’a pas à dire, pour moi le jazz est vraiment une musique de la nuit. Grâce à ce cadeau d’anniversaire offert par une oreille curieuse, j’ai pris plaisir à (re)découvrir un genre musical qui m’a longtemps fait vibrer. J’ai écouté et réécouté ce disque en voiture, de nuit, sur la route des vacances.

Hasard ou coïncidence, était-ce l’odeur des vacances ou bien l’atmosphère nocturne propice à une écoute intime qui m’a permis de retrouver tout de suite mes repères ? Je me pose la question… Manu Katché est un batteur qu’on ne présente plus et qui, depuis de nombreuses années, tient les fûts aux côtés de Sting, Peter Gabriel ou Tears For Fears, pour ne citer qu’eux. Il vient enrichir d’un nouvel album sa discographie personnelle comme leader d’un solide quartet au sein de l’écurie allemande ECM, en agrémentant à sa sauce un jazz typiquement européen : son de batterie rock et clair, format à mi-chemin entre le jazz et la pop (dix titres d’une moyenne de cinq minutes composent cet album qui paraît trop court), unissons trompette-sax d’une remarquable beauté (Nils Petter Molvaer et Tore Brunborg fondent leurs voix en un seul instrument, créant une sonorité pure comme j’en avais rarement entendue).

Son inspiration moderne est puisée dans les musiques d’aujourd’hui que le batteur connaît très bien et il les intègre finement dans les dix pièces dont il est ici l’unique compositeur. Truffaz et Garbarek ne sont jamais très loin, et j’aime vraiment le jazz quand il est comme ça, telle une éponge qui s’imprègne de ce qui l’entoure. J’ai surtout découvert chez Manu Katché un talent de mélodiste que je ne lui savais pas, un jeu aux balais tout en finesse, aussi convaincant que les rythmiques funkys auxquelles le français nous avait déjà habitués. En fait, à l’écoute de ce très bon album, je n’ai qu’une seule chose à dire : vivement mon prochain anniversaire !

Le making-of de Slowing The Tides


10 titres / 52 mn (ECM) – Sortie le 29/10/2012

Manu Katché : Batterie, piano – Nils Petter Molvaer : Trompettes, boucles, tom basse – Tore Brunborg : Saxophones ténor & soprano, tom basse – Jim Watson : Piano, orgue Hammond

Produit par Manfred Eischer

En savoir plus : www.manu-katche.com


One Comment on “Manu Katché : Manu Katché

  1. J’adore. Et c’est vrai que, en tout cas cette vidéo-ci, est ce que j’appellerai une musique de nuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.