Gojira : Magma


VOLCAN EN ÉRUPTION

Pochette de Magma par GojiraS’il est vrai que, dans le metal, je saoûle tout le monde avec Tool je n’en ai que pour le groupe Tool – outil qui chez moi remplit quotidiennement sa fonction de carburant et de régulateur de vitesse émotive –, en cas de crevaison sur la route, Gojira est une roue de secours efficace.

 

Sensations de brûlures dans le crâne, de cerveau qui siffle par les oreilles, envie de tout envoyer balader ? Munissez-vous d’un dégorgeur Gojirateur, 100% naturel, complètement biodégradable, garanti sans conservatismes, enrichie en principes actifs écoéthiques. Car c’est bien connu, le groupe français de death-progressive metal Gojira a une étiquette « écolo ». Leur album (magistral) « From Mars To Sirius », et en particulier le morceau Flying Whales, était une ode à la baleine, par ailleurs symbole de l’association Sea Sheperd dans laquelle les membres du groupe sont impliqués. Et quand, sur la batterie tonitruante et la guitare ultra-énervée du morceau Toxic Garbage Island, le chanteur-guitariste Joe Duplantier gueulait « Plastiiiiic bag in the seaaaa !« , on voit mal qui d’autre que Gojira pour s’offusquer du septième continent de plastique.  De mon côté, si j’ai retenu une parole de « Magma », leur dernier opus, c’est bien leur « When you change yourself you change the world ! » : désormais, les Landais invitent leurs auditeurs à incarner le changement…

Pour moi, « Magma » est un album hybride. Hybride de par ses solos jaillis de la lave en fusion et ses riffs aussi implacables qu’une nuée ardente. Hybride de par le chant, tantôt écho guttural des abysses du ventre de la Terre et de celui des hommes, tantôt complainte claire et limpide à la Nature – et à nos natures – blessées… Hybride enfin de par la batterie, qui peut aussi bien s’acharner sur une double-pédale et jongler avec les nanosecondes qu’accoucher de rythmes qui sont de véritables éloges à la langueur (dans la limite de ce que la langueur peut être au genre metal… bien-sûr !). En fait, question composition, je dirais que « Magma » est l’album de la saturation – d’abord au sens propre avec ses guitares saturées savamment maîtrisées – ensuite au sens figuré : le volcan est entré en éruption. Plus possible de le contenir. On assiste, impuissant, au déchaînement des éléments. Mais comme la musique est un reflet de l’âme, et comme le Gojirateur, sur certaines personnes, peut faire l’effet d’un catalyseur, on réalisera qu’il purgera nos idées les plus sombres et noiera nos torsions existentielles dans un magma bouillant, compact et fertile, et l’on nous retrouvera sûrement quelques montagnes de déchets incinérés plus loin, en train de faire des câlins aux baleines. « Overcrowded in our minds, we’ll find a way out, right now« 

 

La vidéo officielle de Silvera


10 titres / 44 mn (Roadrunners Records) – Sortie le 17/06/2016

Joe Duplantier : Voix, guitares – Christin Andreu : Guitares – Jean-Michel Labadie : Basse – Mario Duplantier : Batterie – Johann Meyer : Ingénierie son – Ted Jensen : Masterisation

Produit par Joe Duplantier

En savoir plus : www.gojira-music.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *