Jorja Smith : Lost & Found


RÉFLEXION ROMANESQUE

Pochette de Lost & Found par Jorja SmithC’est l’automne, l’air est frais. Les rayons du soleil se reflètent sur ma peau, je ferme un peu les yeux… Comme chaque jour, je reprends le même chemin pour rentrer dans mon univers, l’endroit où chacun y trouve son refuge, son confort, sa sécurité, son chez soi.

 

Le mien y mêle bougies, mésanges, le calme de ces arbres et cette rivière qui font partie intégrante de ma vie. Des feuilles de toutes les couleurs s’envolent et tourbillonnent comme si elles me suivaient. J’aperçois un groupe de joueurs blacks faire une partie de basket, torse nu, bandana noué sur la tête. Ils ont bien le style de ces mecs des ghettos new-yorkais. Plus loin, des gamins jouent à la corde à sauter, les mamas secouent leur linge par la fenêtre, j’écoute la musique, elle est en bruit de fond. J’ai le sentiment que le rythme suit avec tous ces mouvements. Comme s’il suivait et racontait une histoire. J’ai envie de danser… un petit pas, j’en fais un et… c’est magique. J’entre enfin chez moi. Après une longue journée, je fais diffuser des huiles essentielles, histoire de me détendre et de retrouver un moment de sérénité. Tous les bruits incessants de la journée résonnent encore dans ma tête. Ce moment de répit est indispensable pour me retrouver et me ressourcer. Les lumières orange des néons extérieurs éclairent mes tapisseries. J’ouvre la fenêtre, le vent fait doucement bouger mes rideaux de perles colorées, il émet sa propre mélodie. Je relance la musique… Tout comme la sérénité, je l’ai dans la peau, c’est mon essentiel. Je pense à mon amour perdu. On sonne à la porte, comme dans les films. C’est lui. J’essuie enfin mes larmes pour le retrouver…

Jorja Smith, artiste anglaise qui nous sort un album de pure soul romantique, mélancolique, nous livre des vérités sur le racisme via Blue Lights avec à la fin ce bon vieux scratch de platine, un peu de fond reggae sur On Your Own. Et cette question existentielle : se demander si c’est le bon, sur The One. Ces jolies mélodies nous entraînent à penser à l’amour, à y réfléchir, à en rêver ou à s’en rappeler… Un vrai moment d’apaisement et de réflexion, selon moi. Puisque rêver peut rimer avec réalité… where is my dream ?

 

La vidéo officielle du single Blue Lights


12 titres / 45 mn (Famm Limited) – Sortie le 08/06/2018

Jorja Smith : Voix – Benjamin Totten : Guitare – Amané Sugnanami : Piano – Ed Thomas & Charlie Perry : Claviers, piano, basse – Felix Joseph : Synthés, basse, batterie – Mutale Chashi : Basse – Femi Koleoso : Batterie – Anna Phoebe : Violon – Kito : Chœurs

Produit par Charlie Perry, Cadenza, Michael Uzowuru, J.LBS, Joel Compass, Felix Joseph, Joice & Ed Thomas

En savoir plus : www.jorjasmith.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.