Erlend Øye : Legao


BLONDEUR ET DES CADENCES

Pochette de Legao par Erlend ØyeDécidément, depuis ma chronique du dernier album d’Alt-J, les raccourcis clavier n’ont plus aucun secret pour moi, et je n’aurais d’ailleurs jamais autant utilisé « alt+0216  » de ma vie.

 

En effet, après The Dø la semaine passée, voici le nouveau disque du vrai norvégien Erlend Øye, assurément plus connu pour constituer une moitié – l’autre étant Eirik Glambek Bøe (à vos souhaits), blond lui aussi – du duo folk Kings Of Convenience, auteur d’une brève mais jolie carrière dont le point culminant reste sans doute leur dernier disque en date « Declaration Of Dependance » (2009). Le grand blond à lunettes, installé aujourd’hui à Syracuse, sort donc cet automne son deuxième effort, plus de dix ans après le premier, alors que le jeune homme a depuis fondé son propre label et qu’il semble bouger beaucoup. Les voyages formant la jeunesse, Erlend (nous l’appellerons ainsi, ne sachant toujours pas aujourd’hui comment prononcer son scandinave patronyme) n’a pas hésité à aller jusqu’en Islande pour enregistrer son disque avec Hjalmar, un groupe de reggae autochtone.

Alors bon, forcément les nostalgiques de Kings Of Convenience risquent fort d’être déçus, les fans de vrai reggae pur et dur aussi, et je ne parle pas des amoureux des cadres verdoyants d’Islande. Mais au milieu de tout ça, il y a… moi. Alors que j’avais aimé quand la pop de Hugh Coltman respirait le jazz, quand Thomas Dybdahl glissait un peu de blues et de soul dans la sienne, je me rends vraiment compte que mes petites oreilles curieuses sont faites pour les apports extérieurs, synonymes bien souvent pour moi d’enrichissement musical et culturel. Tout paraît simple alors que le reggae disparaît sans qu’on ne s’en rende compte pour ne laisser entendre que de la bonne chanson. Inévitablement, l’hétéroclisme reste ici l’adjectif qui caractérise le mieux l’univers du blondinet mais sa capacité à faire naître des couleurs particulières dans un environnement donné et malgré une voix en apparence aussi expressive que Léon le caméléon me fascine franchement. Et c’est peut-être ça le secret, quand les couleurs changent ainsi, tout devient possible…

 

La vidéo officielle du single Garota


10 titres / 38 mn (Bubbles Records) – Sortie le 06/10/2014

Erlend Øye : Voix, guitare acoustique – Porsteinn « Steini » Einarsson & Gudmundur « Kiddi » Kristinn Jónsson : Guitares, choeurs – Sigurdur « Siggi » Gudmundsson : Claviers, piano, choeurs – Valdimar « Valdi » Kolbeinn Sigur Jónsson : Basse – Helgi Svavar Helgason : Batterie – …

Réalisé par Erlend Øye

En savoir plus : www.facebook.com/pages/Erlend-Øye


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.