Epikoi Enkor : Komm’a La Radio


KOMM’UN JEU D’ENFANTS

epikoi enkor 225« On disait qu’on faisait une émission de radio, hein … », voilà comment j’aurais lancé un nouveau jeu dans la cour de récréation de mon école alors que j’étais enfant (eh oui, je viens du Nord et on ajoutait toujours hein à la fin de la phrase, pour vérifier qu’on avait l’accord des copines).

« Komm’a La Radio » c’est un peu comme un jeu que des enfants pourraient lancer. À la radio, il y a des chansons de styles différents, des présentateurs et des publicités (qui raccourcissent de plus en plus parce que la seconde de pub coute cher), tous les ingrédients présents dans cet album. Je connaissais Epikoi Enkor avec « Presk’en Concert » et quand « Komm’a La Radio » est arrivé, Lili et moi étions impatientes d’écouter ce nouvel opus. J’ai d’abord été perturbée par le son général qui me semblait manquer un peu de puissance. Et puis la deuxième écoute est arrivée, et j’ai réalisé que les chansons s’enchainaient et j’avais l’impression de retrouver un vieil ami.

Et que vous dire du plaisir de Lili, qui m’a immédiatement chipé le CD pour pouvoir l’écouter pendant les vacances scolaires. Guillaume, Julien et Christophe semblent être pleins de ressources. Les paroles sont pleines d’humour (le rangement de la chambre est un vrai plaisir !) le catalogue des instruments va des appeaux à la bassine d’eau (en passant par des guitare, quand même !), les chansons sont entrainantes et Lili et moi les reprenons déjà ensemble en allant à l’école. C’est peut-être même mieux que la radio !

Un extrait de « Komm’a La Radio »


13 titres / 47 mn (Jazz Village) – Sortie  octobre 2014

Christophe Roguin : Voix, guitares, banjo, ukulélé, harmonica, claviers – Julien Jacquin : Basse, voix, claviers, guitares – Guillaume Arbonville : Batterie, percussions, voix, claviers

En savoir plus : www.epikoienkor.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.