Prabhu Edouard : Kôlam


FRUCTUEUSE KOLAMORATION ?

Pochette de Kôlam par Prabhu EdouardChez moi, il y a un grand point commun entre la musique, la cuisine, la littérature et probablement la vie en général. Alors que j’aime quand les choses sont claires, j’adore le mélange des saveurs dans tous ces domaines.

 

Quelques épices (non piquantes s’il vous plaît) dans un plat traditionnel, un polar historique, une musique traditionnelle et moderne à la fois (mais ça, si vous suivez ces pages, vous le savez déjà !). Du coup, l’album que je me propose de vous présenter ce mois-ci a un goût de déjà vu (pas plus loin que le mois dernier, je vous parlais d’Anoushka Shankar), tout en faisant preuve d’originalité. Il faut dire que le monsieur doit avoir l’habitude des mixités (sinon des mixages …) car il est franco-indien. C’est d’ailleurs son nom qui m’a d’abord interpelée. Et puis je me suis immédiatement sentie à l’aise dans son monde.

Alors que ses tablas sont partout, le musicien a choisi d’inviter de nouveaux musiciens pour chaque morceau. Et à chaque fois, la rencontre est réussie. Même pour un morceau très Bollywood alors que je venais d’en entendre tout un album qui m’avait plutôt laissée nauséeuse. Celui-ci m’a réconciliée avec le genre. Rien qu’en choisissant le titre à vous faire écouter, je me suis à nouveau mise à dodeliner de la tête et à gigoter sur ma chaise. Tous les instruments sont ici acceptés. L’important est la musique qui, comme d’autres l’ont déjà dit, devait exister quelque part dans les limbes musicales. Elle attendait juste les bonnes personnes pour s’exprimer tant elle me semble évidente. Elle les a assurément trouvées avec cette brochette de musiciens ouverts au monde et menés de main de maître par Prabhu Edouard, tout en douceur. Fermez les yeux. Ça vaut au moins une séance de yoga !

 

Le Prabhu Edouard quartet invité d’une radio exécute deux titres de l’album


11 titres / 57 mn (Lokanga) – Sortie le 01/11/2016

Prabhu Edouard : Tablas, percussions – Sylvain Barou : Flûte, electronics – Sandip Chatterjee : Santoor – Johann Berby : Basse

Produit par Lokanga

En savoir plus : www.prabhuedouard.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *