Mathilde : Je Les Aime Tous


LA GRANDE JACQUES RIT

Pochette de Je Les Aime Tous par MathildeAvant il y avait la fièvre du samedi soir. Mais ça c’était avant. Car désormais c’est la télévision qui rythme nos vies et nos soirées. Et entre le film du dimanche soir, la soirée de l’info du jeudi soir et le policier du vendredi soir, le samedi soir il y a… The Voice.

 

Si j’ai tendance à ranger l’émission de TF1 dans la catégorie « foutage de gueule », tendance on-nous-prend-vraiment-pour-des-cons-et-le pire-c’est-que-ça-marche, force est de constater que le programme a eu son lot de bonnes surprises. Une voix originale ou décalée çà et là, mais surtout quelques vrais artistes à l’univers riche et joliment habité. Manque de bol, ce ne sont jamais ceux-là qui vont jusqu’au bout en séduisant durablement le fameux jury de « professionnels », et l’on retombe immédiatement dans les travers d’une télé-réalité où l’apparence et la promesse d’un retour sur investissement l’emportent sur celle, initiale, d’une attention focalisée sur la voix. Comme d’autres heureusement, Mathilde a su profiter de son passage dans l’émission et faire découvrir au plus grand nombre son monde à elle. Mathilde c’est d’abord un prénom, comme d’autres avant elle ont suffi à dépeindre une musique : Barbara, Juliette, Camille (Jenifer, on va la garder pour le jury susnommé) … Mais Mathilde c’est aussi une chanson de Brel, et là on se dit que ça commence à faire beaucoup.

Car le premier album de Mathilde résonne de ses mille et une nuits. Comme promis en titre, la chanteuse nous donne à entendre tous ceux qu’elle aime dans un répertoire qui illustre merveilleusement cette relation ambigüe au jazz qu’a toujours eu la chanson française, depuis Trénet jusqu’à Salvador ou Nougaro. En rassemblant pour moitié des compositions originales et pour l’autre des standards de la chanson, Mathilde et ses musiciens ont su présenter un disque homogène sur lequel on ne distingue plus vraiment les unes des autres. Grâce à une réelle technique vocale et un casting de choix, la blonde platine ne s’interdit rien ici : de l’a capella risqué en introduction de son Hymne A l’Amour à elle aux accompagnements délicieusement osés de Jacky Terrasson, sans oublier une participation inspirée du chanteur et guitariste brésilien Marcio Faraco – convoquant ainsi une autre liaison dangereuse de la chanson française. Pas de doute, une étoile est née et il reste juste à savoir comment la chanteuse négociera les prochains virages de sa jeune carrière, pour que, assis dans mon grand fauteuil, je n’aie qu’une envie (enfin, trois en l’occurrence) : me retourner, fermer les yeux et lui balancer : « je vous veux dans mon équipe ! ».

 

La vidéo officielle du single-titre Je Les Aime Tous


12 titres / 48 mn (Naïve) – Sortie le 29/04/2016

Mathilde : Voix – Jacky Terrasson : Piano – Marcio Faraco : Guitare, voix – Vladimir Medail : Guitare – Thomas Bramerie : Contrebasse – Philippe Maniez : Batterie – Stéphane Belmondo : Trompette, bugle

Réalisé par Jacky Terrasson

En savoir plus : www.mathildemusic.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *