Band Of Horses : Infinite Arms


MUSTANGS SALIS

infinite-arms-lesveillesmusicalesBizarrement, il existe des disques dont il est difficile de parler tant on les a écoutés. Le regard pourtant sincère a du mal à rester objectif et à garder toute sa fraîcheur, musiques, textes, arrangements ayant été digérés et re-digérés maintes fois.

Et l’on ne sait parfois même plus replacer exactement l’album dans un contexte, à force de le comprendre presque de l’intérieur. C’est un peu ce qui se passe pour moi avec la petite pépite que représente « Infinite Arms » à mes  oreilles. J’avais déjà présenté sur LVM « Mirage Rock« , dernier disque en date du groupe de Seattle, et je tenais malgré tout à mettre en lumière ce qui constitue pour moi la pierre angulaire de leur discographie. Band Of Horses est en fait un groupe comme il en existe tant de l’autre côté de l’Atlantique, coincé entre tradition de l’americana et modernisme galopant (d’où peut-être le titre de cette chronique…). Si la confusion semble pour moi régner sur « Mirage Rock » (2012), un peu perdu le cul entre deux chaises, son prédécesseur que je recommande chaudement aujourd’hui avait quant à lui réussi un dosage parfait entre guitares acoustiques et sonorités modernes, entre bidouillages expérimentaux et forme archi-classique, entre harmonies vocales travaillées et mélodies pop accrocheuses.

« Inifinite Arms » représente aujourd’hui le disque de la stabilité pour Ben Bridwell et ses copains : alors que les différents line-up se succédaient jusque là à un rythme effréné, la composition du groupe n’a pas changé depuis, bâtie solidement sur un format là aussi très classique : deux guitares, claviers, basse, batterie. Et pourtant, dès l’écoute du titre d’ouverture et son mellotron entêtant, je comprenais que l’impression de mystère crépusculaire laissé par la (belle) pochette n’était pas une imposture. Et de titre en titre, je découvrais une redéfinition de la musique folk américaine d’aujourd’hui, avec tout le romantisme mais aussi l’électricité rock que cela sous-entend. Lumière !

La vidéo officielle de Laredo


12 titres / 45 mn (Columbia) – Sortie le 15/05/2010

Ben Bridwell : Voix, guitares, batterie – Tyler Ramsey : Guitares, claviers, choeurs – Ryan Monroe : Claviers, choeurs – Bill Reynolds : Basse, guitares, percussions – Creighton Barrett : Batterie, percussions

Produit par Phil Ek & Band Of Horses

En savoir plus : www.bandofhorses.com


One Comment on “Band Of Horses : Infinite Arms

  1. Pingback: BAND OF HORSES : Mirage Rock | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *