Taste : I’ll Remember


LE GOÛT DES NÔTRES

Pochette de I'll Remember par Taste« De l’ouïe, de l’odorat, du toucher ou du goût, quel sens sacrifierez-vous ? » Punaise, je serais bien incapable de choisir ! L’odorat, oui peut-être celui là. L’ouïe, je ne pourrais plus écouter mes chers disques, et après coup écrire pour vous avec le toucher.

 

Reste le goût, tient parlons du goût, taste en anglais. Taste : un groupe qui a enthousiasmé des milliers de jeunes à l’époque. On parle d’un temps où les gens croyaient dans le « pouvoir des fleurs », à la venue prochaine de la paix sur le monde… C’était il n’y a pas si longtemps, quoi, quarante ou quarante-cinq ans (approchant la mi-trentaine, non ce n’est pas si vieux) ! Et pourtant, un tel groupe – un trio (je sais encore un) – pourrait-il encore obtenir ne serait-ce qu’un peu d’attention dans notre monde ? C’est malheureusement fort peu probable. Taste est connu principalement car il servit de pied à l’étrier pour la longue, brillante et anti-commerciale carrière d’un maître de la six-cordes : Rory Gallagher. La firme Polydor vient de créer l’ultime coffret, abordable financièrement et qui contient outre les deux uniques albums studio « Taste » et « On The Boards », accompagnés par des versions alternatives, avec deux autres disques gavés d’énergie live des deux combos différents que constitua Rory entre 1966 et décembre 1970.

S’il manque le célèbre concert de l’Isle de Wight (un immense succès oublié de l’histoire du rock récemment remis sur le marché en DVD et disque) et le live bricolé « Live Taste » enregistré au Montreux Jazz Festival, les titres choisis sont largement à la hauteur. On remarquera que le brillant concert donné à Stockholm se passe un certain 18 Septembre 1970. Pour ceux qui n’ont pas un calendrier rock en tête, le Voodoo Child venait juste de rejoindre son ami Brian Jones au paradis. Et Hendrix ne tarissait pas d’éloges sur le jeu de Rory. A un journaliste qui lui demandait ce que cela faisait d’être un dieu de la gratte, Jimi lui répondit : « je ne sais pas. Demandez cela à Rory Gallagher !« . Autre preuve de la carrure du trio, Taste fut choisi pour faire la première partie des concerts d’adieux de Cream (un autre trio de légende) au Royal Albert Hall. Taste est un concentré de passion pour le blues, créant les premières traces profondes du hard-rock et osant parfois se tourner dans des ambiances jazz pas chiantes pour un sous. Si tu as entre treize et quinze ans, que tu aimes la guitare, que les magazines spécialisés te bassinent avec Joe Bonamassa et que tu trouves cela poli et un poil masturbatoire (comme Steve Vaï ou Satriani dans leurs genres), prête une oreille à Taste, tu y révèleras ton bon goût !

 

Un extrait du fameux concert de l’Isle de Wight


 

57 titres (4 CD) / 268 mn (Polydor) – Sortie le 28/08/2015

Rory Gallagher : Voix, guitares, saxophone, harmonica – Eric Kitteringham & Richard McCracken : Basse – Norman d’Amery & John Wislon : Batterie

Produit par Tony Colton

En savoir plus : www.superdeluxeedition.com

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.