Von Pariahs : Hidden Tensions


LES TENSIONS DURENT

Pochette de Hidden Tensions par Von PariahsBumpkin Island, Concrete Knives, Juveniles, Santa Cruz, autant de groupes francophones (bretons ?) déjà croisés sur LVM, et qui sans en avoir l’air défendent vaillamment l’idée d’une musique sans frontières sur les scènes de notre cher pays. Rock, pop, electro, folk, tout y passe !

 

Autant d’artistes, mais aussi bien souvent autant de labels tenus par des passionnés pour des passionnés. Aujourd’hui, c’est au tour des prometteurs Von Pariahs, mais aussi de leur génial label Yotanka de faire parler d’eux ici. Et pas qu’ici. À travers un premier EP déjà sorti ou leur passage aux Transmusicales de Rennes en 2012, le sextet nantais a déjà conquis toute une partie de la planète rock en France. Il faut dire que leur univers est séduisant. Une pochette inspirée (et un plasticien, Théo Mercier, qu’on connaît bien dans le Nord pour sa participation à Lille 3000) et qui renferme une musique beaucoup plus riche qu’elle n’y paraît. Dès les premières chansons, je me dis « la disto, Samuel Sprent qui vocifére ses textes sombres, des tempos de sprinters pour des hymnes bouclés bien souvent en un peu plus de deux minutes, aucun doute, c’est bien du punk ! ». Mais quand j’arrive au titre Under The Guns, je deviens moins catégorique, le disque faisant en fait le pont idéal entre punk et cold wave.

Et de me rendre compte finalement à quel point des genres pour moi en apparence aussi différents présentent de troublantes similitudes.Bien sûr, on navigue toujours en pleine urgence (Someone New), point de fioritures inutiles ici, de solo d’artificier ou de temps mort. Mais les synthés de Romain Bouchet et les lignes de basse d’Hugo Allard amènent cette géniale froideur, cette sensation glaciale joydivisionesque irrésistible (19.09). On devine alors les milliers d’heures d’écoutes et de découvertes musicales permettant d’en restituer aujourd’hui le mélange parfait sur ce premier album d’un groupe capable de déplacer à lui tout seul l’épicentre de courants musicaux pourtant si typiquement britanniques. Alors visitez Nantes, ses Folles Journées, son port… et son groupe de punk-rock !

 

La vidéo officielle de Someone New


12 titres / 37 mn (Yotanka) – Sortie le 30/09/2013

Samuel Sprent : Voix – Marc-Antoine Riot & Théo Radière : Guitares, choeurs – Romain Bouchet : Claviers, choeurs – Hugo Allard : Basse, choeurs – Guillaume Cibard : Batterie, choeurs

Produit par Von Pariahs

En savoir plus : www.vonpariahs.com


One Comment on “Von Pariahs : Hidden Tensions

  1. Pingback: LAETITIA SHÉRIFF : Pandemonium, Solace And Stars | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.