Steve Shehan : Hang With You


SUIVEZ LES FLÈCHES

Pochette de Hang With You par Steve ShehanAu début des années 90, j’étais un client assidu de l’Aéronef. Situé à l’époque rue Colson (dans un âge que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître), la salle programmait régulièrement des artistes signés sur le label belge Crammed, et notamment dans la collection « Made To Measure ».

 

Celle-ci était censée proposer, dans ses premières sorties, des enregistrements conçus pour le théâtre, le cinéma, la danse, etc. Au fil du temps, les disques ont été de moins en moins « faits sur mesure », mais peu nous chaut … Ce qui m’importait à l’époque, c’était de découvrir des artistes inclassables, dont la plupart des prestations scéniques sont restées dans ma mémoire (Sussam Deihim et Richard Horowitz, ou Daniel Schell et Karo, notamment). Il me reste peu de documents de cette époque, mais un disque a traversé tous les désherbages de ma collection : « Arrows » de Steve Shehan (1990, n° 26 de la collection). Je n’ai jamais vu jouer Steve Shehan à l’Aéronef, cependant (c’était juste une de ces introductions qui me permettent d’embrouiller les choses et de faire le malin). J’avais depuis, de loin en loin, suivi sa carrière, en particulier avec le Hadouk Trio (et Ilse G vous avait prévenu qu’on en reparlerait bientôt dans ces lignes). L’homme était par ailleurs connu (enfin, connu…) comme sideman pour Véronique Sanson, Liane Foly, Au Bonheur des Dames… et pour ses collaborations avec Magma ou John Mc Laughlin (il y a pire comme carnet d’adresses). J’étais donc ravi de voir Steve Shehan nous revenir sous son nom, dans « Hang With You ». On y retrouve les mêmes talents de multi-instrumentiste que dans « Arrows ».

À titre d’exemple, voici quelques-uns des instruments que notre homme manipule sur cet enregistrement : space drum, brushes, hang, bendir, udus, lotar, waterphone, bowed bells, floor tom (des termes que mon ordinateur souligne en rouge pour me signifier que j’écris n’importe quoi) … Omniprésent sur toutes les plages du disque, à l’exception de la dernière : le hang. Inspiré par des instruments comme le gong, le gamelan ou le ghatam, le hang est un instrument récent, inventé en 2000 à Berne, par Felix Rohner et Sabina Schärer. Comme quoi, il n’y a pas que Stephan Eicher qui travaille, en Suisse. L’instrument est de la famille des idiophones, ce qui, je suis sûr, vous aide tout de suite mieux à voir de quoi il s’agit. Pour vous faire une idée plus précise, allez voir le documentaire mis en lien, à 17’06. Entouré de Golshifteh Farahani au chant, d‘Ibrahim Maalouf à la trompette, de Vladiswar Nadishana à la flûte ou de Charles Lucas à la basse (il ne manque que qui vous savez), Steve Shehan propose ici un album qui évite soigneusement les pièges démonstratifs si fréquents dans les disques de percussionnistes (pisser plus loin que le voisin ne semble pas être un objectif en soi) et qui, par la diversité de ses atmosphères, nous plonge dans la moins galvaudée de la world music. Celle qui nous rappelle des pays qui n’ont jamais existé. Pas si mal, non ?

 

Un documentaire consacré à Steve Shehan


19 titres / 77 mn (Naïve) – Sortie le 14/10/2013

Steve Shehan : Hangs, space drum, piano, basse, percussions… – Ibrahim Maalouf : Trompette – Ugo Rabec : Violon – Virginie Basset : Violon – Charlotte Castellat : Violoncelle – Didier Malherbe : Doudouk – Charles Lucas : Basse, basses stratosphériques – Peter Herbert : Basse acoustique – Baly Othmani : Voix, poésie tamashek – Vladiswar Nadishana : Bansuri, ney, hulusi

En savoir plus : www.steveshehan.com


One Comment on “Steve Shehan : Hang With You

  1. Pingback: HADOUK QUARTET : Hadoukly Yours | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.