Mr Gasmask/Ling Ling/Vikkei/Mis Gato : FTSK X


VOUS AVEZ DIT FREAKY ?

Pochette de FTSK X par Mr GasmaskCela faisait longtemps que je couvais l’envie de pondre une chronique sur un disque d’acidcore. Pourtant, l’envie d’aller me les geler dans la bouillasse en free party (un de ces seuls espaces-temps qui permette de siroter pleinement tout le jus de cette musique « boum-boum ») me fait souvent défaut, en particulier en ce mois de caillage de miches.

 

Mais l’été étant plus clément, deux fois il m’a été donné de voir Mr Gasmask à l’œuvre en live, et deux fois il m’a été donné de voir mes pieds à l’œuvre dans une sorte de valse frénétique, comme s’ils étaient animés par une volonté extérieure. C’est étrange d’observer ces jambes s’ébattre dans la poussière et de se dire qu’elles nous appartiennent ! Des prestations musicales dans lesquelles mon corps obéit à cette magie, j’en ai vécu une petite quinzaine mais à chaque fois les concerts d’acidcore font bien leur taff. Je connais assez mal le milieu de la teuf et encore moins son vocabulaire technique. Alors dire que Mr Gasmask a, par ces deux fois, su tirer les fils de mon corps réduit à l’état de simple pantin, que ses ondes agressives ont dissipé toute pensée parasitaire et qu’à ces moments-là mon esprit voguait quelque part au dessus de ma marionnette – me répandre dans ce que ce producteur belge convoque chez moi de suprasensible – c’est comme d’habitude dans mes chroniques une manière de contourner ces lacunes de langage. Mais je suppose que la musique est l’art le plus permissif qui soit pour nous livrer à ces petites digressions intérieures…

Néanmoins, s’il fallait résumer l’âme de cette dixième compilation d’artistes acidcore du label FTSK, je dirais que c’est sombre et « freaky » (le remix de Internal crisis de Gasmask par lui-même me donne l’impression d’être traversé par un cortège de fantômes en route pour les enfers), bien évidemment que la hardtechno y tient une place de choix (cf. le morceau de Ling Ling, d’ailleurs propriétaire du label), que les pulsations y battent entre 155 et 170 fois par minute en virant souvent au tribal, et que l’électronique prend parfois des effets « robotiques » (notamment chez Vikkei). J’ajouterais enfin que ce sont les sonorités stridentes qui portent les climax, gonflant l’adrénaline à bloc : de là à dire que celles-ci ressemblent au bruit modulé d’une porte qui grince ou encore à des notes suraiguës – comme sur la track de Mis Gato qui papillonne pas très loin du larsen – il n’y a qu’un pas ! Pour ma part, ces sons saturés me feront toujours penser à de petites machines qui chantent (TB 303 forever…). FTSK, c’est un peu Halloween dans ta face toute l’année !

 

La version audio de l’original de Full Crisis qui a donné lieu à Internal Crisis, présent sur cet EP


4 titres / 32 mn (FTSK) – Sortie le 09/10/2018

Mr Gasmask, Ling Ling, Vikkei & Mis Gato : Tous instruments

En savoir plus : www.toolboxrecords.com/fr/product/32147/tribe/ftsk-x


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.