Ben Gibbard : Former Lives


L’HOMME ATOUT FAIRE

Pochette de Former Lives par Ben GibbardBien entendu, comme beaucoup d’autres, je pourrais opposer le premier album solo de Ben Gibbard à la discographie sûre de Death Cab For Cutie, référence en matière de rock indépendant yankee de la dernière décennie, dont Gibbard est le maître chanteur.

Je pourrais aussi me perdre en inutiles comparaisons des albums qui jalonnent donc la carrière du jeune américain, disserter sur l’intérêt de sortir un album solo pour celui qui peut déjà s’exprimer pleinement à travers les différents projets parallèles qu’il mène, et je pourrais surtout compter les bonnes chansons de ce disque, compter les mauvaises, et saucissonner ainsi une œuvre qui par définition se veut entière. Je pourrais mais je ne le ferai pas. Pour ma part, je préfèrerai donc m’arrêter sur des aspects qui me semblent autrement plus intéressants en découvrant cette galette franchement attirante à bien des égards. Imaginez seulement : le gaillard est compositeur et auteur de la totalité des chansons, unique musicien à tout faire sur neuf des douze titres, il se paye même le luxe d’en produire quelques-unes lui-même, tant qu’à faire.

Dans un univers folk-rock bien senti, sa voix singulière se faufile pour chanter des textes d’une belle précision sur des rythmiques chaloupées et maîtrisées. J’entends ici du lap-steel, là des sons de guitare grassouillets à souhait, là encore un titre lennonien sans le vouloir, des rimes de haute volée, une mise à nu en acoustique ou une autre a capella, et même un featuring inspiré. Alors bien sûr, je ne vais pas proclamer ici que ce « Former Lives » est mon album de l’année, mais au cours d’une traversée en solitaire (plutôt qu’un vulgaire disque en solo), on en connaît des marins qui rentrent au port bien avant la fin de la course. Eh bien cet oncle Ben-là s’est éclaté jusqu’au bout. Bravo, Mr Gibbard !

La vidéo officielle du single Teardrop Windows


12 titres / 36 mn (City Slang) – Sortie le 15/10/2012

Benjamin Gibbard : Tous instruments – Mark Spencer : Lap steep, basse – Jon Wurster : Batterie, percussion – Nelly Cortez : Guitarron – Stephanie Amaro : Guitare – Suemy Gonzalez : Violon – Salvador Hernandez : Trompette – Zooey Deschanel : Voix

Produit par Aaron Espinoza & Benjamin Gibbard

En savoir plus : www.benjamingibbard.net


3 Comments on “Ben Gibbard : Former Lives

  1. Pingback: STEPHEN MALKMUS & THE JICKS : Wig Out At Jagbags | LesVeillesMusicales

  2. Pingback: PAUL BANKS : Banks (N) | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.