Hazmat Modine : Extra Deluxe Supreme


RADIATEURS, CHANT DIPHONIQUE ET COMBINAISONS PROTECTRICES

Pochette de Extra Deluxe Supreme par Hazmat ModineJe sais, ce titre est bizarre. Vous êtes habitués à plus précis, à quelque chose qui vous donne une idée de là où on va. Mais réfléchissez : un internaute qui fait une recherche avec comme mots clés « radiateur » et « chant diphonique » ne peut que tomber sur cette chronique. Pour LesVeillesMusicales, un nouveau public de voyageurs frileux.

 

Mais le groupe lui-même n’est pas banal. Formé en 1998, Hazmat Modine, mené par l’étonnant harmoniciste-chanteur Wade Schuman, décline, album après album, une topographie de la musique américaine, en intégrant dans sa musique toutes les influences qui se sont mélangées dans le creuset culturel nord-américain. Blues, klezmer, Jamaïque, latino, asiatique, tout leur est bon. Le nom de la formation résulte du collage improbable entre « Hazmat » (pour « Hazardous Materials », une combinaison Hazmat est une combinaison protectrice contre les produits supposés dangereux) et « Modine » (une marque de radiateurs d’appoint, comme ceux qu’on peut trouver dans les garages). Le sens reste obscur, mais ça sonne bien, presque turc. Et avec cet album, on voyage même plus à l’est, puisque sont invités sur deux titres les musiciens du groupe Alash, de Touva (en Sibérie, au nord de la Mongolie) qui pratiquent le chant diphonique (une spécialité de la Mongolie et du Tibet, où la voix émet deux notes à la fois), un chant qui finit parfois ici par sonner comme… une guimbarde.

En dehors de leur chant de gorge, les membres de Alash ramènent igil (un violon), doshpuluur (un banjo), kengirge (un tambour) et shoor (une flûte). L’occasion pour mon ordinateur de souligner un mot sur deux en rouge pour m’informer de sa consternation. Ce disque est arrivé entre mes mains à l’occasion de la fête des pères. Je n’avais jamais entendu parler de Hazmat Modine et c’est encourageant de faire encore des découvertes à mon âge. Je suis comme un de ces jeunes Coréens du Nord qui découvre aujourd’hui les Beatles. Quelle merveilleuse marge de progression…

 

La vidéo officielle de Moving Stone


10 titres / 51 mn (Jaro Records) – Sortie le 27/05/2016

Wade Schuman : Voix, harmonica diatonique – Erik Della Penna : Voix, guitare, banjo – Rachelle Garniez : Voix, accordéon – Steve Elson : Saxophones ténor & baryton, clarinette, duduk – Pam Fleming : Trompette – Reut Reger : Trombone – Michael Gomez : Guitare – Graham Hawthorne : Batterie – Joe Daley : Tuba – Tim Keiper : Percussions – Alash (Bady-Dorzhu Ondar, Ayan-ool Sam, Ayan Shirizhik)

En savoir plus : www.hazmatmodine.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *