Theo Bleckmann : Elegy


LE DANSEUR SUR GLACE ET LE MOINE ZEN

Pochette de Elegy par Theo Bleckmann« Pas encore sur le rivage du non-faire, il est stupide d’être triste. Les nuages blancs de la Montagne de l’Est disent de continuer à bouger, même si c’est le soir, même si c’est la chute. » Vous êtes en Chine, au huitième siècle, pendant l’Âge d’Or des Tang. Chiao Jan, devenu moine bouddhiste zen à trente-huit ans, est l’auteur de ce poème.

 

 

Pas de panique : vous n’êtes pas vraiment en Chine, vous êtes dans une chronique de Bertrand D. La danse sur glace requiert certaines qualités : vitesse, souplesse, technique, maîtrise des mouvements et des combinaisons associées à l’expression gestuelle et artistique. Theo Bleckmann a été champion junior avant de quitter l’eau gelée pour devenir chanteur. Je l’avais déjà remarqué en 2008 pour son admirable enregistrement avec le pianiste et arrangeur Fumio Yasuda : « Berlin, Songs Of Love And War, Peace And Exile », un disque où se côtoyaient des compositions  de Eisler et Weill, dont le célèbre Moon Of Alabama, que mon voisin de palier pense être de Jim Morrison.

Ici, à une exception près, toutes les compositions sont de Theo Bleckmann, qui n’a rien perdu de ses qualités de danseur : technique, précision du geste vocal, maîtrise des combinaisons. Mais la glace a disparu. Le nouveau support sur lequel l’artiste virevolte, c’est le piano de Shai Maestro, véritable colonne vertébrale de l’album, autour de laquelle tout (ou presque) est possible, y compris la mise en musique du poème de Chiao Jan. Une production particulièrement soignée, typique de l’esthétique du label ECM, dans laquelle la voix de Theo Bleckmann flotte au-dessus d’un tapis sonore captivant, dans des compositions que, faute de mieux, on rattachera, sans grande conviction, au jazz. Si vous prévoyez un dîner aux chandelles, n’oubliez pas ce disque : on a l’ambiance que l’on mérite. Chiao Jan est mort à soixante-dix ans, en pleine séance de méditation. On a la mort que l’on médite.

 

Le teaser de l’album


12 titres / 47 mn (ECM) – sortie le 27/01/2017

Theo Bleckmann : Voix – Ben Monder : Guitare – Shai Maestro : Piano – Chris Tordini : Contrebasse – John Hollenbeck : Batterie

En savoir plus : www.theobleckmann.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *