The Dead Weather : Dodge & Burn


PAS DE TEMPS MORT

Pochette de Dodge & Burn par The Dead WeatherDans quelques jours, le sort du monde, de l’Humanité sur notre bonne et chère planète sera au cœur de nos préoccupations puisque Paris reçoit la fameuse COP21. Mais n’est-il pas trop tard ?

 

L’homme exploite, pille, brûle notre irremplaçable écosystème. L’homme prend de plus en plus de distance avec son état originel et c’est dans ce triste décor que le quatuor de Nashville revient dans le jeu cinq ans après son second album. Posant devant un décor de décharge de pneus en flamme, les Dead Weather s’offrent comme des témoins blasés du saccage international et en posant le disque sur sa platine, on comprend qu’ils pourraient aussi bien être les pyromanes. L’envie de foncer, de monter le son, de faire la bringue avant que le monde n’explose. Le quatuor n’a pas changé de formule, sorte de supergroupe alliant la chanteuse de The Kills, le guitariste compagnon de tournée du dernier Queens Of The Stone Age, le fidèle et taciturne bassiste et homme orchestre du Third Man Records, soit Alison Mosshart, Dean Fertita, Jack Lawrence et Jack White III.

La musique des Dead Weather n’offre sur cet album pas de grands titres – comprendre des airs fabriqués pour escalader les Chart -, l’album est un tout, un univers sombre et attirant traversé d’éclairs tonitruants, de nappes de grosses guitares, mis en valeur par le jeu bien caractéristique de Jack White à la batterie. Si certains s’énervent de l’hyper-activité de Jack White, ce groupe est plus une démocratie que le fait du Prince. Les crédits sont partagés par les quatre musiciens, mais c’est bien Alison Mosshart qui livre le plus et notamment cette étonnante et réussie ballade avec cordes à la fin de la seconde face. Si j’ai eu la chance de les voir deux fois en concert en 2009 et 2010, la sortie de ce troisième disque ne fera l’objet d’aucun concert…, chacun étant concentré sur d’autres projets (on attend avec impatience un prochain The Kills, déjà quatre ans), le disque s’est d’ailleurs construit en deux ans lors des rares moments où tous étaient à Nashville.

La vidéo officielle du single I Feel Love


12 titres / 35 mn (Third Man Records) – Sortie le 25/09/2015

Alison Mosshart : Voix – Dean Fertita : Guitares – Jack Lawrence : Basse – Jack White III : Batterie, chœurs

Produit par Jack White

En savoir plus : www.thedeadweather.com


One Comment on “The Dead Weather : Dodge & Burn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *