Arnault Cuisinier : Anima


L’ÂME DE FONDS MUSICAUX

Pochette de Anima de Arnault CuisinierIl paraît qu’abondance de biens ne nuit pas. Pourtant, depuis quelques semaines, cette maxime me laisse perplexe. Je l’ai déjà dit, mais pour les nouveaux, je le répète : dans une autre vie, je suis bibliothécaire.

 

Dans cette vie, j’achète des CD pour les abonnés de la bibliothèque, que j’aime (les abonnés, je n’aime pas personnellement tous les CD que j’achète : c’est le métier qui veut ça, mais c’est une autre histoire !). Bref, j’ai en ce moment une grande quantité d’albums à « rentrer au catalogue » et j’ai pour principe d’écouter tous les CD qui font partie des fonds que je gère. J’ai donc un grand choix pour la chronique de ce mois. Ce qui a eu pour effet de repousser mon choix définitif à… la veille de la publication de ces lignes ! Un véritable embarras du choix… dont m’a tirée Arnault Cuisinier, dans une révélation de dernière minute alors que je réécoutais l’album (je vous ai déjà parlé des bienfaits des écoutes multiples, non ?).

Ce qui m’avait d’abord un peu gratté les oreilles (je sais, l’image est étrange mais c’est un peu ça) s’est révélé être une des nombreuses atmosphères de l’opus. Réflexion faite, j’y trouve un ensemble d’ambiances diverses et très variées : un peu comme l’âme, non ? Les thèmes m’emmènent parfois loin, il me semble que le saxophone me raconte une histoire au creux de l’oreille (qui ne gratte plus, du coup !) et à d’autres moments, l’ambiance me paraît instable. Un vrai voyage dans lequel les musiciens semblent parfaitement à l’aise, eux, presque comme un seul homme. La place de contrebassiste donnerait-elle une autre vision d’un quartet ? Celle de batteur (de Xavier Desandre-Navarre notamment) m’avait déjà beaucoup séduite. Mais je préfère ne pas faire ce genre de raccourcis et attribuer la réussite (à mon oreille en tout cas) à la personnalité du leader : une personne avec une belle âme musicale, à n’en pas douter !

 

Arnault Cuisinier présente son quartet Anima


11 titres / 00 mn (Mélisse) – Sortie le 02/10/2015

Arnault Cuisinier : Contrebasse – Guillaume De Chassy : Piano – Jean-Charles Richard : Saxophone soprano – Fabrice Moreau : Batterie

Produit par Mélisse

En savoir plus : www.melisse.fr/arnault-cuisinier


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.