Fabrice Ravel-Chapuis : Le Cabinet De Curiosités


CARAPACES ET SANG DE DRAGON

Pochette de Le Cabinet De Curiosités par Fabrice Ravel-ChapuisAvant de lire ma chronique de ce mois, mettez-vous en condition en répondant à la question suivante. Quel est le point commun entre les dragons, François Morel, le tango, Philip Glass, Jean-Claude Casadessus, Salvatore Adamo, Erik Satie et Bénabar ?

 

Vous n’avez pas trouvé ? Je ne suis pas surpris. La réponse : Fabrice Ravel-Chapuis. Vous ne voyez toujours pas ? Artango, cela vous dit quelque chose ? Dans les années 90, c’était ce duo de tango contemporain qui réunissait le Ravel-Chapuis en question (au piano) et Jacques Trupin (à l’accordéon et au bandonéon) dont la discographie avait atteint son climax en 1999 avec la parution de « Un Soir », avec l’Orchestre National de Lille, dirigé par Jean-Claude Casadessus. Depuis cette expérience, Fabrice Ravel-Chapuis (aucun rapport avec l’auteur du Boléro, quoiqu’il ne nierait certainement pas son influence) s’est fait connaître comme arrangeur pour Bénabar, François Morel, Jean Guidoni et Salvatore Adamo, entre autres. Il a même poussé la chansonnette dans le duo Désolé avec Elisa Point. Mais ce qui nous occupe ici, c’est son travail de compositeur.

« Le Cabinet De Curiosités » porte bien son nom : comme dans ces musées archaïques du XVIème siècle, où s’entassaient animaux empaillés, insectes séchés, coquillages, carapaces et authentique sang de dragon, ce disque enchaîne les titres, dans des ambiances pimpantes, où se retrouvent pêle-mêle les influences de Claude Debussy, Darius Milhaud ou Michael Nyman. Accordéon, clarinettes, saxophones et (vous vous y attendiez, je suis sûr) l’Orchestre Symphonique de la Radio Macédonienne conjuguent leurs forces dans une production vigoureuse, où fossiles et fragments d’herbier résistent au classement scientifique. Le deuxième disque (c’est Noël !), « En Danger » est une version instrumentale d’un opéra parlé de 2011, avec Jean Guidoni. Plus intimiste, on y voit passer l’ombre d’Erik Satie, que Fabrice Ravel-Chapuis cite volontiers comme un des compositeurs qui nous a légué le plus de pépites à faire fructifier. Vous y trouverez peut-être aussi, comme moi, des échos du Penguin Café Orchestra de feu Simon Jeffes. Je sais, rien ici n’évoque Elvis. Et alors ! Du sang de dragon, ça ne vous suffit pas ?

 

Fabrice Ravel-Chapuis en quartet interprète Curiosités


27 titres / 78 mn (Pas La Peine/Volvox Music) – Sortie le 23/09/2013

Fabrice Ravel-Chapuis : Piano, accordéon – Frédéric Haffner : Violon – Hélène Corbellari : Violon – Marie-Aude Guyon : Alto – Julien Amédro : Violoncelle – François Chambert : Clarinette, clarinette basse, saxophones – Macedonian Radio Symphonic Orchestra – …

Produit par Fabrice Ravel-Chapuis

En savoir plus : www.ravelchapuis.com


One Comment on “Fabrice Ravel-Chapuis : Le Cabinet De Curiosités

  1. Sens de la mélodie et science de l’arrangement, un univers très attirant (et je ne parle pas du sang de dragon)… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.