Angus Stone : Broken Brights


JAMAIS SANS SA SŒUR

Pochette de Broken Brights par Angus StoneAdeptes d’envolées électro-disco-pyrotechniques, circulez, y’a rien à voir ! Installez-vous en revanche, si comme moi vous faites partie de ceux qui avaient été emballés en 2010 par l’album qu’il avait sorti avec sa sœur Julia « Down The Way ».

Découvrant une façon toute nouvelle pour moi – et donc fort troublante – de mettre en son des sentiments en demi-teinte. Car cette fois encore, pour son deuxième effort solo, c’est vraiment ce qui me plaît dans la musique de l’australien : ici rien n’est blanc, rien n’est noir, rien n’est évident. Il a cette façon tellement à lui de créer un monde de contrastes diaphane, dans lequel il faut tout écouter à deux fois pour en saisir la véritable émotion. Ce gars-là sait comme personne, sur une rythmique folk on ne peut plus classique, poser un solo de guitare d’une simplicité mélodique consternante, mais au son aussi dégueulasse et novateur qu’on en ressort malgré tout différent. Un peu comme si Sonic Youth testait ses expérimentations bruitistes sur des chansons folk veloutées.

Pour les amateurs de la première heure, rien de nouveau sous le soleil, la voix du doux hirsute fait toujours le boulot – surtout en l’absence de la voix de fillette de sa sœur – avec cette beauté simple des artistes nés, capables de vous tirer des larmes avec seulement deux accords et un piano désaccordé. Pour ma part, le bémol est plutôt à chercher du côté de la pâle reprise du Happy Together des Turtles qui illustre merveilleusement combien cet artiste est hyper doué quand il crée ses propres univers, et combien il semble incapable d’investir la musique d’un autre, même s’il l’affectionne, surtout pour lui donner aussi peu d’épaisseur. Moi qui aime quand les choses ne sont pas simples, quand les personnalités sont en pleines de contradiction, je préfèrerai donc me gaver des treize titres officiels de cette galette folk, tendance sucré-salé. Bon appétit !

La vidéo officielle du single Bird On The Buffalo


15 titres / 67 mn (Discograph) – Sortie le 05/11/2012

Angus Stone : Voix, guitares, mandoline, banjo, claviers, harmonica, percussion, glockenspiel – Rob Calder : Basse – Matt Johnson : Batterie – Julia Stone : Guitare électrique, choeurs – John Barrett : Flûte irlandaise – Billy Blue : Tambourin, choeurs – C.J. Camerieri : Cuivres – Steve Hesketh : Orgue – Greg Sheehan : Percussion

Produit par Angus Stone

En savoir plus : www.facebook.com/AngusStoneOfficial


2 Comments on “Angus Stone : Broken Brights

  1. Pingback: J/B/M : Stray Ashes | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.