Catherine Russell : Bring It Back


HOME SWEET HOME

Pochette de Bring It Back par Catherine RussellJ’aime beaucoup partir en voyage, mais j’aime aussi énormément rentrer à la maison. Et après les voyages de juillet, un retour à mes (presque) premières amours m’a fait un bien fou.

 

Rien d’original cette fois-ci ou plutôt si, puisque c’est un retour aux origines du jazz vocal avec Catherine Russell, que je connais à vrai dire depuis plusieurs albums. Ainsi, quand j’ai vu que ma bibliothèque avait acheté son dernier album, je n’ai pu résister à le réserver. Et dès la première écoute, quel bonheur ! On la dit reine des chanteuses de jazz et de blues et je suis assez d’accord avec ce point de vue, au point que j’y entends parfois un peu de Sarah Vaughan ou même d’Aretha Franklin.

Ce que j’aime y entendre ? Les riffs de soufflants (ah la science du contrepoint des big bands !), un chant très en avant (et passer « au-dessus » d’un big band, ce n’est pas une mince affaire !) et puis le son de l’orchestre derrière elle : pas vraiment de surprise dans l’exécution (ou peu) mais une musique très en place. Un vrai bonheur pour mes oreilles (peut-être pas pour celles des autres parce que, du coup, je me mets à chanter, aidée par les paroles qui sont dans les notes de pochette). Petite cerise sur le gâteau, on retrouve aussi parfois les paroles à double sens assez courantes dans le swing, même si je n’ai rien trouvé d’aussi amusant que Kitchen Man que j’invite les anglophones à chercher. Vous m’en direz des nouvelles.

 

La version audio de Public Melody Number One


13 titres / 72 mn (Jazz Village) – Sortie le 11/02/2014

Catherine Russell : Voix, percussions – Matt Munisteri : Guitare, arrangements – Mark Shane : Piano – Lee Hudson : Basse – Mark McLean : Batterie, percussion, …

Réalisé par Paul Kahn & Katherine Miller

En savoir plus : www.catherinerussell.net


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.