Suede : Bloodsports


SUEDE VOUS FAIT DU BIEN

Pochette de Bloodsports par SuedeSouvenez-vous : la semaine dernière, je rêvais – fou que je suis -, de devenir aussi suédois que le blondinet Peter Von Poehl. Et aujourd’hui, alors que je me croyais guéri de cet accès de suédoisite aigüe, voilà que je décide d’écouter en boucle le dernier album de la bande à Brett Anderson.

À croire que le sort s’acharne donc sur moi. Car cette fois encore, la découverte est surprenante. Un petit flashback s’impose d’abord : Suede est bien ce groupe anglais, véritable initiateur du courant Britpop grâce à son premier album sorti en 1993, et souvent méconnu par rapport aux monstres qu’ont été Oasis, Blur ou même Radiohead. Après cinq albums plus ou moins réussis, le groupe se séparait en 2003… pour sortir donc aujourd’hui cet inattendu sixième effort, « Bloodsports ». Tout de suite, j’ai senti un disque comme coupé en deux. Dans la première moitié, le quintette aligne les titres très rock, tous de vrais singles potentiels, d’une efficacité redoutable (For The Strangers, Hit Me…). On retrouve d’ailleurs instantanément ce qui fait le son Suede : des arpèges de guitare saturés et mordants et une voix inimitable notamment.

En revanche, la deuxième moitié de l’album sonne beaucoup plus comme les travaux en solo du dandy leader (quatre albums sortis entre 2007 et 2011). Une musique plus en demi-teinte, profondément romantique, et qui fait la part belle à la voix d’Anderson (What Are You Not Telling Me). Les deux versants de ce qu’est aujourd’hui Suede se côtoient donc sur un disque réussi : un leader raffiné et son groupe de rock raffiné (on est à des années-lumière des frasques gallagheriennes), indépendant, honnête avec lui-même et ses fans, et capable de produire de petites pépites d’un rock mélodique excellemment arrangé. Aujourd’hui encore, les cinq anglais prennent plaisir à jouer ensemble et ce plaisir, ils le transmettent durant les quarante minutes de cet album dense à la pochette révélatrice d’un style, d’une empreinte : cocktail de violence cachée et noire ambiguïté. So British, guys !

La vidéo officielle du single It Starts And Ends With You


10 titres / 39 mn (Suede Ltd) – Sortie le 18/03/2013

Brett Anderson : Voix – Richard Oakes : Guitares – Neil Codling : Claviers, guitares, choeurs – Mat Osman : Basse – Simon Gilbert : Batterie

Produit par Ed Buller

En savoir plus : www.suede.co.uk


2 Comments on “Suede : Bloodsports

  1. Pingback: KISSINMAS : Definitely | LesVeillesMusicales

  2. Pingback: SPECTRALS : Sob Story | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.