Black Mountain : IV


SANS MODE-RATION

Pochette de IV par Black MountainQui a dit « Je crois aux forces de l’esprit (…) et je ne vous quitterai pas », François Mitterrand ou Rick Wright ? C’est bien sûr le dernier président socialiste en date qu’ait connu notre pays. Mais alors que le socialisme gouvernemental semble être une chimère, il est plus vraisemblable que l’aura de feu le claviériste des Pink Floyd soit totalement réincarnée dans le dernier album que vient de sortir Black Mountain.

 

Le groupe de Seattle avait publié en 2011 un « Wilderness Heart » nettement moins bon que leur second « In The Future » mais il avait heureusement redressé la barre avec une excellente bande son en 2013. Celle-ci est apparemment pour eux sans crédit puisque leur dernier disque est sobrement intitulé « IV ». Ce chiffre évoque tout de suite de bons souvenirs : Led Zeppelin et Peter Gabriel avaient numéroté leurs premiers disques, Black Sabbath avait aussi donné ce titre à son quatrième album. Face à tant d’œuvres entrées au Panthéon du rock, une chose est certaine : Black Mountain vient lui aussi de transformer son essai. Indéniablement la prise de son est formidable, la version vinyle en tout cas sonne comme un classique des 60’s/70’s. Beaucoup de profondeur, une basse vrombissante, des solos de guitare inspirés et enfin un bon équilibre entre les deux chanteurs.

A l’image de Jefferson Airplane, le chant est masculin/féminin, mais jusque-là Amber Webber était trop effacée à mon goût. Pour ajouter à cette nouvelle dynamique, mon grand plaisir est soit d’entendre un solo de guitare soit de virevoltantes cavalcades pianistiques. Ici aussi, je suis comblé car ce disque en regorge. Et ce n’est pas sans frisson que j’entends à nouveau des ambiances à la Pink Floyd, eux qui, sans plagiat n’en sont pas moins les forces vives de ce disque qui ne cesse de tourner sur ma platine. L’année 2016 a pour moi enfin son premier grand disque, celui qui dans dix ans sera toujours aussi bon. Comme quoi, un peu d’attente est nécessaire. Black Mountain n’a produit que quatre (cinq ?) albums en un peu plus de dix ans, et comme pour le bon vin, il faut un temps de décantation. Ce nectar space rock se consommera donc sans modération.

 

La vidéo officielle du single Florian Saucer Attack


10 titres / 56 mn (Jagjaguwar) – Sortie le 01/04/2016

Stephen McBean : Voix, guitares – Amber Webber : Voix – Jeremy Schmidt : Claviers – Arjan Miranda : Basse – Joshua Wells : Batterie

Produit par Randall Dunn & Black Mountain

En savoir plus : www.blackmountainarmy.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *