Born Ruffians : Birthmarks


SALES GOSSES

birthmarks-lesveillesmusicalesIl est toujours impressionnant de constater personnellement le pouvoir d’une simple mélodie. La façon dont cette dernière peut s’installer aussi longuement dans nos chères petites oreilles, opposer autant de résistance et ne jamais vouloir en être délogée.

Ce fut un peu le cas ces derniers jours pour moi en ce qui concerne Needle, héroïque titre d’ouverture du dernier album de Born Ruffians. Au point presque d’éluder le reste d’une galette pourtant hautement intéressante. Le trio semble entrer dans une nouvelle ère à plusieurs titres avec ce bien nommé « Birthmarks » : Ayant décidé d’un commun accord de quitter le très branché label Warp pour une petite écurie indé volontaire, le trio devient quatuor pour ce troisième album, avec l’arrivée du guitariste bidouilleur Andrew Lloyd. Il vient donc rejoindre Steven Hamelin, Mitch Derosier et le génial leader Luke Lalonde. Ce dernier a pris en charge tout le gros du travail de production du nouvel opus, réalisé à la ferme dans une ambiance quasi-autarcique apparemment propice à la créativité pour les 3 (et demi).

Ce qui m’a frappé à l’écoute de ce disque, c’est la facilité avec laquelle les Quat‘zamis ont instillé ça et là des sonorités très synthétiques sur une base indie-rock aux arrangements aussi excellents que classiques : prenez une guitare, une basse et une batterie, mélangez le tout avec une bonne dose d’inventivité quant aux rythmiques et autres ambiances, saupoudrez d’un chant rock profondément inspiré par le rap (si si, écoutez donc l’impressionnant So Slow), et il ne vous reste plus qu’à venir coller dessus toute une batterie (encore ?) d’effets sonores, de boucles et de sons beaucoup moins organiques, eux. Alors comment expliquer que la recette fonctionne ? Comment expliquer un résultat aussi bluffant et des mélodies aussi entêtantes ? Et comment expliquer une intégrité gardée aussi intacte à travers une soif d’explorer des contrées musicales toujours plus reculées ? Pas toujours facile d’avoir une réponse parfois. Ah si, j’oubliais, le talent peut-être…

La vidéo officielle du single 6-500


12 titres / 43 mn (Yep Roc Records) – Sortie le 15/04/2013

Luke Lalonde : Voix, guitares – Andy Lloyd : Guitares, claviers – Mitch Derosier : Basse – Steven Hamelin : Batterie

Produit par Luke Lalonde

En savoir plus : www.bornruffians.com


One Comment on “Born Ruffians : Birthmarks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *