Calexico : Algiers


UN CACTUS À NEW ORLEANS

Pochette de Algiers par CalexicoDécidément, les semaines se suivent et se ressemblent  pour moi sur LesVeillesMusicales. La semaine dernière, je découvrais le dernier album de Cat Power, que je trouvais moins ensoleillé qu’il ne paraissait au premier abord. Cette semaine, c’est au tour de Calexico de se laisser à  une mélancolie plus prononcée.

Difficile de classer le duo de l’Arizona, tant les références musicales, les couleurs et les ambiances sont nombreuses et variées. Cet « Algiers » là est un quartier de New Orleans, où les deux compères sont allés enregistrer ce nouvel effort, délaissant le moite soleil du sud américain pour la première fois depuis belle lurette. Ce qui m’a frappé dès la première écoute, c’est l’efficace solidité de grooves qui sentent malgré tout encore bon le cactus mexicain. La personnalité de John Convertino, batteur et fondateur du groupe avec son acolyte Joey Burns, n’y est surement pas étrangère, lui qui ne semble pas vouloir jouer les seconds rôles.

Et c’est ainsi que l’on déambule à travers des décors aussi fouillés que variés au long de ces douze titres jouissifs de créativité. On est certes loin des odeurs de cambouis et des grosses paluches huileuses habituelles chez ce genre de duo guitare-batterie (je pense forcément aux Blacks Keys ou à Hanni El Khatib, antithèses évidentes du duo mariachi). Ici la finesse reste le maître mot d’une pièce montée aussi lumineuse dans sa forme que poétique sur le fond, et qui nous offre un parfait équilibre entre mélodies, rythmiques ronflantes et superbes trouvailles sonores pour faire de cette galette une belle et simple réussite. On se balade dans les rues de New Orleans, avec dans la tête les restes de quinze ans de Calexico. Que du bonheur…

La vidéo officielle du single Splitter


12 titres / 46 mn (City Slang) – Sortie le 10/09/2012

Joey Burns : Voix, guitares, contrebasse, piano, vibraphone, claviers, accordéon – John Convertino : Batterie, percussion, vibraphone – Jacob Valenzuela : Trompette, vibraphone, voix – Martin Wenk : Trompette, vibraphone, Wurlitzer, séquences, accordéon – Paul Niehaus : Pedal steel – Volker Zander : Basse, contrebasse – Craigh Schumacher : Mellotron, Wurlitzer, percussion – Sergio Mendoza : Piano – Jairo Zavala : Guitare slide, bouzouki, percussion, voix

Produit par Craig Schumacher & Calexico

En savoir plus : www.casadecalexico.com


2 Comments on “Calexico : Algiers

  1. Pingback: IRON AND WINE : Ghost On Ghost (N) | LesVeillesMusicales

  2. Pingback: On était au concert de : CALEXICO | LesVeillesMusicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.