Baptiste Trotignon : Hit

Pochette de Hit par Baptiste Trotignon

COUP OU TUBE ? Cette semaine, je continue de fouiller la hotte du père noël qui m’a laissé une livraison de CDs avec le dernier album de Baptiste Trotignon. Sa production étant  assez imposante, je ne la connais pas entièrement. Le pianiste a plusieurs cordes à son arc.   De formation classique, il se met au jazz en autodidacte, puis gagne un certain nombre de concours (le goût pour les concours musicaux… Lire la suite…

Gavin Bryars : The Sinking Of The Titanic

Pochette de The Sinking Of The Titanic par Gavin Bryars

LES FEMMES ET LES ENFANTS D’ABORD Certaines catastrophes ne semblent arriver que pour permettre les créations futures. Si Ponce Pilate avait pris une autre décision, jamais Joseph Haydn n’aurait pu écrire « Les Dernières Paroles Du Christ Sur La Croix ». Adolph Hitler n’est peut-être né que pour que quelqu’un tourne « Le Jour Le Plus Long ». L’esclavage pour qu’Elvis Presley puisse chanter Mean Woman Blues. Là je prends peut-être des raccourcis, d’accord. Néanmoins, en… Lire la suite…

I Love You But I’ve Chosen Darkness : Dust

Pochette de Dust par I Love You But I've Chosen Darkness

AU SOMBRERO DE L’AMER Ne dit-on pas que tout ce qui est beau est rare et cher ? Cher je ne sais pas, mais pour ce qui est de la rareté, il est certain que « Dust » confirme l’adage. Mais reprenons d’abord le fil de nos chroniques : après Cymbals Eat Guitars il y a dix jours, en voici d’autres qui ont dû se creuser le ciboulot pour trouver un nom. I Love You But… Lire la suite…

Leila Martial : Dance Floor

Pochette de Dance Floor par Leila Martial

UNE VOIX QUI DANSE Je n’ai pas la prétention de penser que mes chroniques sont attendues mais j’ai été absente de ces pages pendant quelques semaines et je vous dois peut-être quelques explications. J’aurais pu, comme une adolescente prétexter une grippe, un voyage (je n’ai pas dépassé Douai, certes un jour de bouchon).   Trop de devoirs (le mois de décembre est chargé mais pas assez pour m’empêcher d’écouter de la musique)… Lire la suite…

Cymbals Eat Guitars : Lose

Pochette de Lose par Cymbals Eat Guitars

GRATIN DE GUITARES QU’ON FRITE On ne répètera jamais assez combien il est important de se dégoter un nom pertinent pour son groupe. Musicien, j’ai eu moi-même à en choisir quelques-uns. Avec le recul, certains étaient plutôt bons, d’autres très mauvais, on m’en a même outrageusement piqué un (si tu me lis…). Ceux dont nous parlons aujourd’hui annoncent la couleur et décident de faire dans le gourmand, voire le gastronomique, « Cymbals eat… Lire la suite…

Zenzile : Berlin

Pochette de Zenzile par Berlin

DES ANGEVINS DANS LA VILLE « Eine döner Pizza mit eine große Cola, bitte ». Voilà à peu de choses près tout ce dont je me souviens de mon service militaire effectué il y a bien longtemps de l’autre côté du Rhin.   Comme Julien G qui le confessait lors d’une chronique l’année dernière, je n’ai jamais eu de véritable atome crochu avec la langue allemande, titulaire que je suis pourtant d’un mémorable 17/20… Lire la suite…